Production et ventes de véhicules automobiles neufs en Asie-Océanie, par pays constructeur, 1945-2015

Images 1

Référence

Freyssenet M., Production et ventes de véhicules automobiles neufs en Asie-Océanie, par pays constructeur, 1945-2015. Document d’enquête : un tableau et douze graphiques. Édition numérique, freyssenet.com, 2007 et mises à jour, 115 Ko. ISSN 7116 0941.

Le fichier est téléchargeable en allant à la fin de cette page.

Recherche à l’origine

Document établi à l’occasion de l’Asian-Pacific Automobile Forum, Séoul, Tokyo, 21-26 octobre 2007. Mis à jour depuis.

Présentation du tableau

But

Établir quand la production et le marché automobiles ont « décollé » dans les principaux pays d’Asie-Océanie et à quel rythme.

Contenu

Il donne le nombre de véhicules automobiles neufs produits d’une part, immatriculés d’autre part, en Asie-Océanie et par principaux pays de ce continent, depuis 1945.

Définitions et indicateurs

Les définitions des véhicules automobiles, des véhicules neufs (VN) et des immatriculations se trouvent en cliquant sur le lien suivant Les ventes automobiles mondiales, par continent, 1898-2011.

La règle d’attribution à un pays et à un seul d’un véhicule neuf est donnée en cliquant sur le lien La production automobile mondiale par continent, 1898-2009. Un tableau et trois graphiques. Document d'enquête.

Sources et modalités d’élaboration du tableau

Les sources varient selon les pays et selon les années. Pour les connaître, il faut cliquer sur le coin rouge de la case mentionnant le pays. Elles sont données en abrégé. Ci-dessous la signification des principaux sigles utilisés:
- WMVD (AAMA) : World Motor Vehicles Data de l’American Automobile Manufacturers Association (États-Unis)
- IRF : International Road Federation
- SMMT : Society of Motor Manufacturers and Traders (Grande Bretagne)
- GERPISA : Annuaire statistique de l’automobile, Chanaron J-J. (dir.), Groupe d’Études et de Recherches Permanent sur l’Industrie et les Salariés de l’Automobile, 1987, 188 p.
- CCFA : Comité des Constructeurs Français de l’Automobile. Plusieurs publications, notamment : Ind auto Frce = L’Industrie automobile en France, 1988 à 1990 ; Auto mde = L’automobile dans le Monde, 1992 et 1993 ; A&St = L’industrie automobile française. Analyse et Statistiques
- Auto news : Automotive News. Global Market Data Book.
- OICA : Organisation Internationale des Constructeurs Automobiles

Quand plusieurs sources étaient disponibles, le CCFA et l’OICA ont été privilégiés, car ils procèdent à un travail de contrôle des chiffres déclarés en vérifiant leur cohérence avec d’autres sources (production, importations, ventes, etc.).

Les modalités d’élaboration de chaque série sont également précisées, quand cela est nécessaire, dans chaque tableau. Cliquer sur le coin rouge.

Nature de l’information

Le nombre de véhicules neufs produits est celui fourni par les organismes publics ou professionnels reconnus par les instances internationales en charge des statistiques automobiles.

Les immatriculations sont une information de nature administrative.

Périmètre

L’Asie et l’Océanie ont été confondues. En matière de production automobile, l’Océanie se limite à l’Australie et jusqu’en 1999 à la Nouvelle Zélande. Le Moyen-Orient est inclus dans l’Asie. La Turquie est en revanche rattachée à l’Europe.

Qualité de l’information

Les « doubles comptes » ont été éliminés. On appelle « double compte », une production enregistrée deux fois : une fois comme CKD (véhicules en pièces détachées) par le pays producteur, une deuxième fois par le pays assembleur. La règle qui prévaut jusqu’à présent internationalement est d’attribuer le véhicule au pays producteur du CKD et non au pays assembleur.

Le taux d’intégration de pièces fabriquées localement à partir duquel on considère que le véhicule est attribuable au pays considéré a toutefois varié dans le temps, selon les pays et les constructeurs. Les constructeurs français ont pour leur part décidé à partir de 1998 d’attribuer leur production au pays où ils assemblent leurs véhicules, tant les lieux de production des pièces détachées sont devenus dispersés.

Quelle que soit la règle appliquée, l’important est qu’il n’y ait pas de « double compte ». Ce qui est le cas dans le tableau, sauf pour l’Indonésie et la Thaïlande avant 2000. Avant cette date, l’OICA considérait ces deux pays comme des pays « assembleurs », donc non producteurs.

L’immatriculation du véhicule neuf est un acte administratif, qui ne soufre théoriquement pas d’ambiguïté. Il va de soi que la qualité de la collecte de l’information n’est pas parfaite dans tous les pays, en particulier dans les pays « jeunes » où l’État est en construction. Dans ce cas-là, les organismes statistiques internationaux font des comparaisons avec d’autres sources et parviennent à des évaluations satisfaisantes. Mais d’une manière générale, dès lors que le marché du véhicule neuf se développe dans un pays, les moyens administratifs sont mis en place pour disposer d’un enregistrement et d’une collecte des immatriculations fiables. Ils s’accompagnement de moyen de répression en cas de non-déclaration.

Comparabilité

La comparabilité en matière de production est limitée par les variations de définitions dans le temps et entre pays, évoquées ci-dessus.

Commentaires

Le graphique de la production et des immatriculations de véhicules automobiles neufs en Asie-Océanie fait apparaître cinq périodes différentes depuis 1945.

La première qui va de 1945 à 1959 se caractérise par une production et un marché automobiles très limités, 500.000 véhicules neufs en fin de période que se partagent pour l’essentiel l’Australie et le Japon.

La deuxième période, courte, de 1960 à 1966, est celle du décollage de la production et des nouvelles immatriculations, les deux progressant au même rythme et approchant les 3 millions de véhicules en fin de période. Ce décollage est le fait du Japon, l’Australie poursuivant sa progression en continuité avec la période précédente.

La troisième période est une période très longue, puisqu’elle va de 1967 à 1990. Elle se caractérise par une rupture nette de la pente des courbes de production et d’immatriculations : la première accentuant sa progression, qui se prolongera sur le même rythme pendant près de 25 ans, mis à part les deux accidents de 1975 et 1981, bien vite dépassés, et la deuxième qui au contraire marque une moindre progression. On assiste à un découplage complet production-immatriculations. Il est le fait du Japon qui devient fortement exportateur. Le Japon est rejoint à partir de 1985 par la République de Corée, qui, suivant son exemple, a réussi à se doter d’une industrie automobile et à exporter. On observe également un découplage production-immatriculations en Australie, mais il s’effectue dans un sens inverse. La production décline dès 1969, alors que les immatriculations progressent jusqu’en 1974, puis stagnent pendant près de vingt ans. Cette évolution résulte d’un abaissement des droits de douanes rendant les importations plus compétitives.

La quatrième période, 1991-2001, est celle d’une quasi stagnation de la production et d’une faible progression de la demande, marquées l’une et l’autre par une crise majeure en 1998. Toutefois, cette tendance moyenne recouvre des évolutions contrastées selon les pays. La production japonaise baisse fortement à partir de 1992, une partie des exportations étant remplacées par la production dans les pays de ventes. Les immatriculations baissent également, mais deux fois moins environ. L’évolution coréenne est tout autre. Production et immatriculations poursuivent leur forte progression jusqu’en 1996, mis à part un léger ralentissement en 1991. Puis ils s’effondrent en 1998, à la suite de la crise asiatique, avant de se reprendre dès l’année suivante. Le profil des autres pays asiatiques étudiés ici est assez semblable, mais dans des volumes beaucoup plus faibles. Une exception : la Chine qui stagne sur toute la période.

La cinquième débute en 2002 et se poursuit. Elle est extraordinaire, non seulement parce qu’elle est marquée par une très forte progression tant de la production que des ventes, mais aussi parce que cette augmentation est sans équivalent dans l’histoire automobile et qu’elle se fait dans de nouveaux pays : essentiellement en Chine et secondairement en Inde. Entre 2001 et 2009, soit en 8 ans, la production automobile a augmenté de plus de 14 millions de véhicules en Asie-Océanie et les immatriculations de 17 millions environ. Le boom de la production est dû à la Chine (+11,5 millions) ; à l’Inde (+1,8), à la Thaïlande (+0,5) et à la République de Corée (+0,6) ! Ni les États-Unis des années cinquante, ni l’Europe des années soixante, ni le Japon des années soixante-dix n’ont connu une croissance aussi forte que celle de la Chine. C’est à la Chine que l’on doit également l’essentiel de la progression des immatriculations (+18 millions), suivie de l’Inde (+1,8), du Vietnam (+0,06) et de l'Indonésie (+0,04), alors que les ventes ont tendanciellement baissé au Japon et à Taïwan et stagné partout ailleurs.

On le voit, les pays asiatiques connaissent, en matière automobile, des évolutions contrastées qu’il convient de souligner pour ne pas céder une fois de plus à des généralisations hâtives qui obscurcissent la compréhension des processus en cours.

On peut tout d’abord distinguer trois catégories de pays : ceux qui produisent plus qu’ils n’achètent d’automobiles : Japon, République de Corée et récemment la Thaïlande ; ceux qui équilibrent jusqu’à présent production et immatriculations : Chine, Inde, Malaisie, Indonésie et Taïwan , et ceux qui achètent plus qu’ils ne produisent, comme l’Australie, le Vietnam et les Philipines. Autant les profils d’évolution des pays de la première et troisième catégories semblent fixer, autant ceux de la deuxième pourront changer et diverger. D’ores et déjà, on constate que les progressions de la Chine et de l’Inde sont continues et très fortes depuis cinq ans, alors que celles de la Malaisie et de l’Indonésie sont plus heurtées. L’histoire n’est pas écrite. Nul ne sait pour l’instant si un cercle vertueux se met réellement en place en Chine et en Inde. Tout dépendra de l'évolution du mode de distribution de la richesse produite. Chine et Inde pourraient aussi devenir rapidement des pays exportateurs de véhicules, après l’avoir été de composants automobiles. Honda a commencé à le faire à petite échelle. Des constructeurs locaux affichent nettement leurs ambitions en ce domaine. Et ils pourraient être capables d’atteindre le niveau de qualité requis, plus vite encore que les constructeurs coréens.

Liste des graphiques issus du tableau

Production et immatriculations de véhicules automobiles neufs en Asie-Océanie, au Japon, en République de Corée, en Inde, en Chine, en Malaisie, en Indonésie, en Thaïlande, en Australie, aux Philippines, à Taïwan et au Vietnam, 1945-2013

Mots-clés

Automobile, production, immatriculations, Asie, Océanie, Japon, Corée du Sud, Inde, Chine, Indonésie, Malaisie, Thaïlande, Australie, Philippines, Taïwan, Vietnam.

Disciplines concernées

Économie, Géographie, Histoire, Science du politique, Sociologie, Statistique

Voir aussi

Freyssenet M., La production automobile mondiale par continent et principaux pays, 1898-2015. Un tableau et trois graphiques. Document d'enquête. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 194 ko. ISSN 7116-0941.

Freyssenet M., Les ventes automobiles mondiales, par continent, 1898-2015. Un tableau et deux graphiques. Document d'enquête. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 116 Ko. ISSN 7116 0941.

Freyssenet M., Les ventes de véhicules automobiles neufs en Europe, par groupe de pays, 1945-2015. Document d’enquête : cinq tableaux, neuf graphiques, commentaire. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 300 Ko. ISSN 7116 0941.

Sites des sources

http://oica.net
http://www.ccfa.fr
http://www.acea.be
http://smmt.co.uk
http://wardsauto.com
http://www.gerpisa.univ-evry.fr/
http://renault.com

Date de mise en ligne du document

2007.10.30

Dates des mises à jour

2007.10.30, 2008.03.31, 2010.04.28, 2011.01.27, 2012.05.30, 2013.03.07, 2014.08.02, 2015.03.25, 2017.01.15

Fichier attachéTaille
Production et immatriculations de vehicules automobiles neufs en Asie-Oceanie, par pays constructeur,1945-2015.xlsx113.39 Ko