Un modèle productif ou plusieurs ?

Images 2

Référence du texte

Freyssenet M., Un modèle productif ou plusieurs ?, in Puig Audrey, L’Automobile, Marchés, Acteurs, Stratégies, Paris : Elenbi Editeur, 2003, pp 158-173. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 220 Ko, ISSN 7116-0941.

Ce texte peut être lu et/ou téléchargé. On trouvera le fichier en allant à la fin de cette page. Cliquer une fois pour lire, deux fois pour télécharger. La page de présentation est également « imprimable ».

Résumé

Il est devenu coutumier de considérer que chaque période industrielle a été marquée par un modèle d’organisation correspondant simultanément à un type de marché, à une situation concurrentielle particulière, à un niveau technique permis par les avancées scientifiques et à la compétence dont pouvait faire preuve la main-d’œuvre. C’est ainsi que dans l’automobile, auraient prévalu trois modèles successifs. Le modèle quasi-artisanal aurait correspondu à un marché élitiste, à un grand nombre de constructeurs, à un outillage encore rudimentaire et à des ouvriers de métier. Le modèle de la production de masse, appelé également modèle fordiste, aurait été la réponse adaptée à un élargissement du marché à la population des salariés, à la constitution d’oligopoles nationaux, à l’introduction de la chaîne de fabrication et de montage, et à une main d’œuvre immigrée de l’intérieur ou de l’extérieur sans qualification. Enfin, le modèle de la « production au plus juste » ou lean production, aurait été inventé pour faire face à un marché de renouvellement, très exigeant en matière de prix, de qualité et de délai, à des grands groupes mondiaux, à une généralisation de l’automatisation et du travail en groupe, et à une main d’œuvre d’un niveau scolaire élevé.

Cette vision simplificatrice et déformante de l’histoire industrielle, qui s’est imposée dans les années 90, notamment à la suite des travaux de l’IMVP (International Motor Vehicle Program) du MIT (Massachussett Institute of Technology), a été soumise à l’épreuve d’une analyse comparative des trajectoires des firmes automobiles et de leurs performances. Il en est résulté une tout autre représentation de l’histoire de ce secteur d’activité et des modèles productifs qui y ont été adoptés ou inventés. Cette analyse a été menée au cours des années 90 par un réseau international de chercheurs, économistes, gestionnaires, historiens, sociologues, spécialistes de l’industrie et des salariés de l’automobile, le GERPISA.

Plan

1. La profitabilité durable
2. À l’origine de la diversité des modèles productifs : « modes de croissance nationaux », « stratégies de profit » et « compromis de gouvernement d’entreprise »
3. Trois modèles productifs ont dominé le dernier tiers du XXème siècle
3.1. La stratégie de « volume et diversité » et le « modèle sloanien »
3.2. La stratégie de « réduction permanente des coûts » et le « modèle toyotien »
3.3. La stratégie « innovation et flexibilité » et le « modèle hondien »
4. Le monde change, les stratégies de profit et les modèles productifs aussi
5. Les rôles de la réglementation automobile

Mots-clés

Automobile, industrie automobile, constructeurs automobile, croissance nationale, marché, travail, stratégie de profit, modèle productif, politiuqe produit, organisatioçn productive, relation salariale, compromis de gouvernement d’entreprise, histoire des enterprises, théorie de la firme, Toyota, Honda, Nissan, Volkswagen, General Motors, Ford, Chrysler, Renault, réduction des coûts, innovation, volume, diversité, flexibilité, qualité, lean production,

Disciplines concernées

Économie, Ergonomie, Gestion, Histoire, Science de l’ingénieur, Science du politique, Sociologie

Contexte d’écriture

Contribution
à l’évolution du questionnement personnel
à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international
à la diffusion des résultats de la recherche
à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques

[/i]

en cours de recension

compte-rendu
note critique
note bibliographique
commentaire
citation
- Annales de Géographie, Michel Battiau, Année 2006, Volume 115, Numéro 652, pp. 732-745
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_2006_num_115_652_21440

référence bibliographique

Pertinence actuelle

Voir aussi

Sites possibles d’achat ou de commande en ligne de la publication papier

http://www.amazon.fr

Date de la dernière mise à jour de la fiche de présentation

2007.09.06

Date de la mise en ligne de l’article

2007.09.06, Freyssenet M., « Un modèle ou plusieurs ? »,

Fichier attachéTaille
Un modele productif ou plusieurs.pdf269.54 Ko