Intégrations régionales et stratégies d’internationalisation des constructeurs automobiles

Référence du texte

Freyssenet M., Lung Y., Intégrations régionales et stratégies d’internationalisation des constructeurs automobiles, communication à la Journée d'étude du GERPISA « L'internationalisation des constructeurs automobiles », EHESS, Paris, 26 janvier 2001, 19 p. Édition numérique : freyssenet.com, 2007, 300 Ko, ISSN 7116-0941.

Ce texte peut être lu et/ou téléchargé. On trouvera le fichier en allant à la fin de cette page. Cliquer une fois pour lire, deux fois pour télécharger. La page de présentation est également « imprimable ».

Un autre texte reprend cette communication, mais en la faisant précéder d’une section résumant le schéma d’analyse des trajectoires des firmes :
✔ Freyssenet M., Lung, Y., « Les stratégies de régionalisation des constructeurs automobiles », Sciences de la Société, n° 54, octobre 2001, pp 51-79. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 300 Ko, ISSN 7116-0941.

Résumé

Pour appréhender des processus d'intégration régionale, l'accent est mis sur les stratégies d'acteurs (firmes), en interaction étroite avec les aspects politiques et institutionnels (interaction des sphères économie et politique). La "régionalisation" est entendue comme structuration de l'espace-monde en régions différentes. Elle se distingue à la fois de la mondialisation (homogénéisation) et des processus antérieurs d' "intégration régionale" partiels / parallèles. Est retenu, non pas une définition institutionnelle de l’intégration régionale (zone de libre échange, union douanière, marché commun, etc), mais le processus d'intégration régionale comme composante d'une stratégie de gestion de l'espace par les firmes automobiles.

La section 1 apporte une mise en perspective historique en rappelant comment les constructeurs se sont plus ou moins insérés dans les processus d’intégration régionale partielle qui se sont développés à partir des années soixante jusqu'aux nouvel enjeu de la globalisation (90s). La section 2 porte sur le processus de régionalisation, dans sa forme contemporaine, c'est-à-dire entendu comme un processus de reconstruction en cours des espaces de régulation, s'opposant au phénomène de mondialisation/globalisation.

Si la logique de production (économies d’échelle) incite les constructeurs automobiles à élargir leur espace de commercialisation au niveau international, c’est dans l’articulation au marché, la mise en phase avec la demande que repose leur prise en compte de l’échelon régional comme niveau de mise en cohérence. En dehors des deux extrêmes (le véhicule de bas de gamme et la voiture de prestige), l’homogénéisation de la demande mondiale reste limitée et l’échec de la tentative d’intégration mondiale des activités de Ford montre que les firmes automobiles doivent rechercher des stratégies adaptées et surtout des modèles ou des formes organisationnelles innovantes qui s’inscrivent dans des espaces régionaux. Il n’est pas sûr que l’enjeu soit d’être mondial et global et des stratégies monorégionales (PSA), bi- ou multirégionale ou encore transrégionale peuvent s’avérer pertinentes. Peut-on trouver un modèle productif qui autorise de combiner différentes stratégies (monorégionale pour certains produits spécifiques, multirégionale pour des segments de marché qui se recouvrent partiellement et mondiale pour des segments homogènes) ? C’est ce que semblent explorer plusieurs constructeurs. À commencer par Ford où cette orientation se décline en light trucks aux USA, en plates-formes mondiales type Focus pour les modèles de fort volume et avec le groupe Premier Automotive pour les marques de luxe. D’autres ébauchent ces orientations comme Toyota (mini voitures urbaines au Japon, Corolla/Prisma dans leurs variantes régionales et groupe Lexus) ou encore Volkswagen. Pour être performante, la stratégie d’internationalisation devra prendre en compte l’échelon régional et mettre au point des compromis de gouvernement qui permet de jouer dans le registre de cette combinatoire en évitant les incompatibilités et les incohérences, facteurs de tensions.

Plan

1. Les firmes automobiles motrices des intégrations régionales ?
1.1. L’intégration régionale, comme niveau de mise en cohérence d’un système de production et de la demande automobile
1.2. L’industrie automobile, acteur des processus d’intégration régionale
1.2.1. Le libre-échange en Amérique du Nord
1.2.2. L’intégration européenne
1.2.3. L’intégration régionale n’est pas une règle
1.2.4. Les intégrations régionales péricentrales
1.3 Les facteurs des intégrations régionales

2. L’internationalisation au tournant du siècle : entre mondialisation et régionalisation
2.1 Les deux scénarios
2.2 La mondialisation au cœur des stratégies extrêmes : « volume » vs.. « qualité »
2.3 Le modèle sloanien : entre mondialisation et multirégionalisation
2.4 Les difficultés de la transrégionalisation
2.5 L’internationalisation progressive des modèles hondien et toyotien : la « glocalisation » est-elle une réussite ?

Conclusion

Mots-clés

Automobile, industrie automobile, fusion, acquisitions, alliances, séparations d’entreprises, croissance interne, croissance externe, mondialisation, régionalisation, transrégionalisation, multirégionalisation, glocalisation, intégration régionale, Europe, Mercosur, Alena, internationalisation, modes de croissance nationaux, stratégie de profit, histoire des entreprises, théorie de la firme, modèles productifs, relation salariale, organisation productive, politique-produit, compromis de gouvernement d’entreprise

Disciplines concernées

Économie, Géographie, Gestion, Histoire, Science du politique, Sociologie

Contexte d’écriture

Contribution
à l’évolution du questionnement personnel
à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international
à la diffusion des résultats de la recherche
à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques

Pertinence actuelle

Voir aussi

Sites possibles d’achat ou de commande en ligne de la publication papier

http://www.gerpisa.univ-evry.fr/

Date de la dernière mise à jour de la fiche de présentation

2007.09.02

Date de la mise en ligne de l’article

2007.09.02 : Freyssenet M., Lung Y., « Intégrations régionales et stratégies d’internationalisation des constructeurs automobiles», communication à la Journée d'étude du GERPISA « L'internationalisation des constructeurs automobiles », EHESS, Paris, 26 janvier 2001, 19 p. Édition numérique : freyssenet.com, 2007, 300 Ko, ISSN 7116-0941.

Fichier attachéTaille
Integrations regionales et strategies d internationalisation des constructeurs automobiles.pdf345.83 Ko