Cultures et stratégies d’entreprise. Comprendre les regroupements et les séparations d’entreprises dans l’industrie auto

Images 2

Référence du texte

Freyssenet M., “Cultures et stratégies d’entreprise. Comprendre les regroupements et les séparations d’entreprises dans l’industrie automobile”, in Locquin E., Les séparations internationales d’entreprises, Paris: LITEC, 2004, pp 27-49. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 372 Ko, ISSN 7116-0941.

Ce texte peut être lu et/ou téléchargé. On trouvera le fichier en allant à la fin de cette page. Cliquer une fois pour lire, deux fois pour télécharger. La page de présentation est également « imprimable ».

Résumé

L’industrie automobile est souvent présentée comme un secteur emblématique de la concentration industrielle transnationale. La cinquantaine de millions de véhicules particuliers et utilitaires produite chaque année dans le monde l’est en effet principalement par un oligopole d’une quinzaine de groupes industriels internationaux. Encore récemment, on a assisté à des fusions-acquisitions-alliances spectaculaires dans cette branche. En réalité, la concentration de la construction automobile s’est faite plus par croissance interne et par disparition pure et simple de constructeurs, que par croissance externe. Elle a masqué un mouvement tout aussi important, particulièrement ces vingt dernières années, de « désintégration verticale » se traduisant par la cession d’activités et la vente de filiales.

Une thèse a fait florès pour expliquer les difficultés et les échecs des fusions-acquisitions-alliances, notamment transnationales. Les différences de culture nationale seraient, lorsqu’elles ne sont pas reconnues et prises en compte, à l’origine d’incompréhensions et de malentendus, créant des contradictions dérivant rapidement en oppositions et en crise. L’article montre les apports de cette approche, mais aussi ses insuffisances, voire ses effets d’obscurcissement des enjeux stratégiques sous-jacents. Il attire ensuite l’attention sur le contexte national et international des différentes vagues de regroupements et de séparations d’entreprises. Il ne s’agit pas en effet d’un mouvement régulier, mais d’un mouvement périodique. Le contexte de chacune de ces vagues influe sur les probabilités de réussite ou d’échec. Il ne permet pas toutefois de tout éclairer. L’article teste la capacité du schéma d’analyse de la diversité des « stratégies de profit » et des « modèles productifs » (Boyer/Freyssenet) de rendre compte des réussites et des échecs aussi bien de croissance externe que de croissance interne, en prenant quelques exemples.

Plan

1. L’EXPLICATION DES ÉCHECS PAR LES DIFFÉRENCES CULTURELLES, ET SES INSUFFISANCES

2. LES ENJEUX DIFFÉRENTS DES VAGUES DE REGROUPEMENTS ET DE SEPARATIONS D’ENTREPRISES
2.1. Les regroupements et les disparitions de constructeurs automobiles dans l’après-guerre
2.2. Les prises de participation dans les pays en voie de développement durant les années cinquante
2.3. Les peurs du Marché Commun, le « défi américain » et l’ouverture des pays de l’Est dans les années soixante : consolidations ou regroupements nationaux
2.4. La crise des années soixante-dix et quatre-vingts : regroupements « défensifs » et séparations forcées
2.5. La première « bulle spéculative » et son éclatement, l’implosion du bloc soviétique et sa désorganisation : les regroupements « offensifs » et leurs difficultés
2.6. « Bulle des pays émergents » et crise asiatique, « bulle de la nouvelle économie » et krach boursier : opportunités de prise de contrôle de sociétés asiatiques et affaiblissement des constructeurs américains

3. PERTINENCE ET COMPATIBILITÉ DES « STRATÉGIES DE PROFIT » DES FIRMES
3.1. La stratégie de « volume et diversité » conduit à la croissance externe internationale
3.2. La stratégie de « qualité » face au défi de l'extension de la demande de haut de gamme à tous les types de véhicules
3.3. La stratégie de « réduction permanente des coûts » et la nécessité de la croissance interne
3.4. La stratégie d' « innovation et flexibilité » et l'obligation de l’indépendance

CONCLUSION

Mots-clés

Automobile, industrie automobile, fusion, acquisitions, alliances, séparations d’entreprises, croissance interne, croissance externe, mondialisation, régionalisation, internationalisation, modes de croissance nationaux, stratégie de profit, histoire des entreprises, théorie de la firme, modèles productifs, relation salariale, organisation productive, politique-produit, compromis de gouvernement d’entreprise

Disciplines concernées

Économie, Géographie, Gestion, Histoire, Science du politique, Sociologie

Contexte d’écriture

Contribution
à l’évolution du questionnement personnel
à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international
à la diffusion des résultats de la recherche
à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques

Pertinence actuelle

Voir aussi

Sites possibles d’achat ou de commande en ligne de la publication papier

http://boutique.lexisnexis.fr

Date de la dernière mise à jour de la fiche de présentation

2007.07.09

Date de la mise en ligne de l’article

2007.07.09, Freyssenet M., “Cultures et stratégies d’entreprise. Comprendre les regroupements et les séparations d’entreprises dans l’industrie automobile”, in Locquin E., Les séparations internationales d’entreprises, Paris: LITEC, 2004, pp 27-49. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, Ko, ISSN 7116-0941

Fichier attachéTaille
Cultures et strategies d entreprise. Comprendre les regroupements et les separations d entrerpise dans l industrie automobile.pdf369.7 Ko