Les salariés de Renault selon leur nationalité, 1978-2015

Référence

Freyssenet M., Les salariés de Renault selon leur nationalité, 1978-2015. Document d'enquête: trois tableaux et trois graphiques. Édition numérique, freyssenet.com, 2007 et mises à jour, 51 Ko. ISSN 7116-0941.

Le fichier est téléchargeable en allant à la fin de cette page.

Recherche à l’origine

La trajectoire de Renault

Présentation du tableau

But

Connaître, parmi les catégories de main-d’œuvre mobilisées, la part des salariés de nationalité étrangère et l’évolution de cette part en relation avec les transformations de l’entreprise et la politique nationale d’immigration

Contenu

Le document comprend trois tableaux et les graphiques correspondants qui donnent
- Les salariés de Renault selon leur nationalité et pourcentage de salariés étrangers, 1978-2015
- Les salariés de Renault selon leur nationalité et leur groupe professionnel, 1978-2015
- Les salariés de Renault de nationalité étrangère selon leur pays d’origine, 1986-2015

Indicateur

L’indicateur est l’effectif « inscrit » au 31.12 de l’année considérée selon la nationalité. Le personnel mis en CASA à partir de 2000 n’est pas compris dans l’effectif « inscrit ».

Définitions

Les salariés « inscrits » sont les salariés « ayant, à titre personnel, un contrat de travail avec l’entreprise, que ce soit un contrat à durée déterminée ou indéterminée». Ils englobent donc les salariés « hors activité » (voir plus loin) et les salariés à temps partiel, les personnes en contrat de formation en alternance, les apprentis et les stagiaires « vacances ». Sont exclus en revanche les intérimaires, les stagiaires « écoles » et bien sûr les salariés des prestataires de service ou des fournisseurs intervenant sur site.

Les salariés « en CASA » sont des salariés de 57 ans et plus, et exceptionnellement de 55 et 56 ans, qui ont bénéficié du dispositif CASA (Cessation d'Activité des Salariés Âgés) mis en place en 2000, ayant pour effet de suspendre leur contrat de travail dans l'attente de l'âge de la retraite, tout en étant payés. En contrepartie, Renault a embauché un nombre équivalent de jeunes salariés, selon l’accord passé avec le gouvernement.

APR : Agent Productif Renault, appellation utilisée pour désigner les salariés classés ouvriers
ETAM : Employés, Techniciens, Agents de Maîtrise, ou « collaborateurs », comprennent aussi les Dessinateurs et les Agents techniques Professionnels (ouvriers professionnels P3 promus « collaborateurs »)
IC : Ingénieurs et Cadres.

Sources et modalités d’élaboration du tableau

La source est le Bilan social annuel de Renault.

Nature de l’information

L’information est légalement définie ou contractuellement établie avec les organisations syndicales.

Périmètre

Le périmètre a été successivement celui de la RNUR, de Renault SA et de Renault sas. L’externalisation et la filialisation de nombreuses activités ont réduit considérablement le périmètre de Renault (maison-mère).

Qualité de l’information

Étant clairement définies, les informations ne posent a priori pas de problème.

Comparabilité

Les séries sont homogènes.

Analyse des résultats

Une partie de ces résultats a été analysée dans :

Freyssenet M., “The evolution of employment policies at the Regie Nationale des Usines Renault”, in Streeck W., Hoff A. (eds), “Workforces restructuring Manpower Management and Industrial Relations in the World Automobile Industry”, Berlin, IIM (International Institute of Management), 1983, vol 2, pp 5-41. Publié en anglais par un institut allemand en première publication.

✔ Freyssenet M., « Y a-t-il eu évolution du rapport salarial à la RNUR (1945-1984)? » in Freyssenet M. (dir.), « Pertinence et limites de la notion de rapport salarial dans le cas du secteur automobile? 1970-1984 », Paris, GERPISA, 1987, tome 1, pp 31-45. Édition numérique, freyssenet.com, 2006, 220 Ko.

La composition nationale des salariés de Renault a complètement changé

Le nombre et le pourcentage de salariés de nationalité étrangère ont continuement baissé: de 20.695 salariés constituant 19,1% de l'ensemble des salariés de Renault en 1978, première année des Bilans Sociaux, les étrangers ne sont plus que 1480 en 2010, soit 4,1% du total. La baisse a été plus forte entre 1983 et 1987, qu'avant cette période et après.

Le nombre d'ouvriers étrangers a été divisé par 33,2, celui d'ETAM étrangers par 2,6, alors que celui des ingénieurs et cadres étrangers a été multiplié par 7,3.

Les étrangers originaires d'Afrique (du nord et équatoriale), qui représentaient 75% des salariés étrangers de Renault en 1986, sont aujourd'hui devancés par les étrangers originaires de l'Union Européenne.

Mots-clés

Automobile, Renault, nationalité, groupe professionnel, pays d’origine

Disciplines concernées

Démographie, Économie Gestion, Géographie, Histoire, Science du politique, Sociologie, Statistique

Voir aussi

✔ Freyssenet M., Fridenson P., Pointet JM (dir.), « Les données économiques et sociales de Renault. Les années 70 et 80 », GERPISA, Paris, 1995, 222 p. Édition numérique, freyssenet.com, 2006, 6,8 Mo.

Sites des sources

http://www.renault.com depuis 1997

Date de mise en ligne du document

2007.02.24

Dates des mises à jour du tableau et des graphiques

2007.04.25, 2008.04.25, 2009.09.10, 2010.07.09, 2011.12.08,2012.10.09, 2013.04.09, 2014.05.22, 2016.09.02

AttachmentSize
Les salaries de Renault selon leur nationalite, 1978 2015.xlsx50.21 KB