La production du Groupe Renault en France et à l’étranger, 1945-2013

Images 2

Référence

Freyssenet M., La production du Groupe Renault en France et à l’étranger, 1945-2013. Document d’enquête: cinq tableaux et cinq graphiques. Édition numérique, freyssenet.com, 2007 et mises à jour, 101 Ko, ISSN 7116-0941.

Le fichier est téléchargeable en allant à la fin de cette page.

Recherche à l’origine

La trajectoire de Renault.
Le premier graphique du document est l’actualisation d’un graphique publié pour la première fois dans : Freyssenet M., “Renault, from Diversified Mass Production to Innovative Flexible Production”, pp. 365-394, in Freyssenet M., Mair A., Shimizu K., Volpato G. (eds), One Best Way? The Trajectories and Industrial Models of World Automobile Producers, Oxford, New York, Oxford University Press, 1998, 476 p.

Présentation des tableaux

But

Le but des cinq tableaux est de permettre d’analyser l’évolution de la participation respective de la France et des implantations à l’étranger à la production mondiale de Renault

Contenu

Le document contient six tableaux et six graphiques, couvrant tous la période 1945-2013 :
- La production du Groupe Renault (VP et VU) en France et à l'étranger
- La production et les ventes du groupe Renault (VP et VU) en France
- Nombre de véhicules du Groupe Renault (VP et VU) produits en France et à l'étranger par période de cinq ans
- L'évolution de la répartition de la production du Groupe Renault (VP et VU) entre la France et l'étranger par période de cinq ans
- La variation de la production du Groupe Renault (VP et VU) entre la France et l'étranger par période de cinq ans
- La part de la France et de l'étranger dans la variation de la production mondiale du Groupe Renault (VP et VU) par période de cinq ans

Définitions

VP : véhicules particuliers
VU : véhicules utilitaires (à distinguer des VI, véhicules industriels, définis par un tonnage supérieur à 5t, non pris en compte ici)

Les « petites collections » sont constituées par un nombre limité de collections de pièces expédiées à des filiales étrangères ou à des constructeurs locaux sous licence qui fabriquent l’essentiel du véhicule sur place.

Les CKD (Completely Knocked Down) sont les véhicules exportés entièrement en pièces détachées. Depuis 1997, ils ne sont plus considérés comme des véhicules exportés, mais comme des véhicules produits par le pays qui les assemblent.

Depuis 2000, la production de Renault englobe celles de Dacia et Samsung, ainsi que les VU (Trafic II) produits par GM dans son usine de Luton (GB) pour le compte de Renault.

Indicateurs

Suivant les époques, les données disponibles n'ont pas été les mêmes. Des calculs ont été nécessaires pour reconstituer des séries homogènes.

De 1945 à 1955, les véhicules de Renault produits à l'étranger le sont tous à partir des pièces expédiées en totalité de France: les CKD. Ce nombre n'est pas donné par Renault, mais il a pu être reconstitué à partir des productions des quelques filiales étrangères de Renault.

Le nombre de véhicules considérés comme fabriqués à l'étranger (c'est-à-dire incorporant un taux déterminé de pièces locales) a été connu de 1956 à 1996 grâce au CCFA (Comité des Constructeurs Français d'Automobiles), à travers le nombre de "petites collections" expédiées de France. Ces "petites collections" venaient compléter les pièces fabriquées pour l'essentiel sur place. Par ailleurs Renault donnait le nombre total de véhicules assemblés à l'étranger. En soustrayant : véhicules assemblés à l'étranger - petites collections = nombre de CKD expédiés. En soustrayant à nouveau: CKD expédiés - exportations totales (véhicules montés et CKD) fournies par le CCFA = véhicules montés. En soustrayant enfin: exportations totales - production en France (fournie par Renault et le CCFA) = véhicules produits et vendus en France.

Depuis 1997, les CKD ne sont plus considérés comme des véhicules exportés, mais comme des véhicules produits par le pays qui les assemblent. Les données fournies par le seul CCFA permet de reconstituer les séries: production mondiale - production nationale = production à l'étranger. Production à l'étranger (CKD et petites collections) - exportations de France (montés, CKD et petites collections) = véhicules exportés montés. Production nationale - véhicules exportés montés = véhicules produits et vendus en France.

Depuis 2006, le CCFA ne donne plus les exportations par constructeur. Il n'est donc plus possible de calculer les véhicules exportés montés et les véhicules montés et vendus en France. Il est vrai que ce calcul devenait difficile. Avec l'entrée de Samsung et de Dacia dans le groupe, un nombre croissant de véhicules montés par ces deux entreprises ne l'était plus à partir de CKD ou de petites collections expédiés par Renault, mais à partir de pièces produites entièrement localement ou produites par leurs propres fournisseurs.

Sources et modalités d’élaboration du tableau

Les sources sont les Rapports d'activité et Atlas Renault; l’Annuaire Statistique Rétrospectif, JJ Chanaron (dir.) GERPISA, 1985; « L'industrie automobile française, Analyses et Statistiques » publié annuellement par le CCFA.

Pour les modalités d’élaboration des tableaux voir « Indicateurs ». Les productions annuelles des périodes de cinq ans ont été simplement additionnées.

Nature de l’information

Périmètre

Le périmètre est celui du Groupe Renault et des sociétés locales assemblant sous licence des véhicules du Groupe.

Qualité de l’information

Le critère d’attribution de la production des véhicules à la France et à l’étranger étant clair aussi bien avant 1997, qu’à partir de cette année-là, l’information ne soufre pas d’ambiguïté. Il a pu y avoir des rectifications de chiffre d’une année sur l’autre. On a veillé à prendre les derniers chiffres publiés.

Pour la période 1995-1999, on a considéré les CKD exportés en 1995 en 1996 comme des fabrications locales, pour que la série soit homogène.

Comparabilité

Au changement d’attribution des CKD près, les séries sont comparables pour la raison indiquée ci-dessus

Analyse des résultats

Les résultats ont été analysés dans plusieurs publications auxquelles on se reportera.

✔ Freyssenet M., “Renault, from Diversified Mass Production to Innovative Flexible Production”, in Freyssenet M., Mair A., Shimizu K., Volpato G. (eds), One Best Way? The Trajectories and Industrial Models of World Automobile Producers, Oxford, New York, Oxford University Press, 1998, pp. 365-394. Digital publication, freyssenet.com, 2007, 555 Ko, ISSN 7116-0941. En anglais par un éditeur anglais en première publication.

✔ Freyssenet, M., “Renault, une stratégie d’ 'innovation et flexibilité' à confirmer”, in Freyssenet M., Mair A., Shimizu K., Volpato G. (dir.), Quel modèle productif? Trajectoires et modèles industriels des constructeurs automobiles mondiaux, La Découverte, Paris, 2000, pp 405-440. Éditions numériques, freyssenet.com, 2007, 680 Ko, ISSN 7116-0941.

✔ Freyssenet M., “Renault: Globalization, But For What Purpose?”, in ✔ Freyssenet M., Shimizu K., Volpato G. (eds), Globalization or Regionalization of European Car Industry?, London, New York, Palgrave-Macmillan, 2003, pp 103-131. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 380 Ko, ISSN 7116-0941. En anglais par un éditeur anglais en première publication.

✔ Freyssenet M., Renault, une mondialisation pour quoi faire ?, version française originale de ✔ Freyssenet M., “Renault: Globalization, But For What Purpose?”, in ✔ Freyssenet M., Shimizu K., Volpato G. (eds), Globalization or Regionalization of European Car Industry?, London, New York, Palgrave-Macmillan, 2003, pp 103-131. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 360 Ko, ISSN 7116-0941.

✔ Freyssenet M., « Regroupements et séparations d’entreprises dans l’industrie automobile », Actes du GERPISA, n°36, mars 2004, pp 27-32. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr, 2004, Ko ; freyssenet.com , 2006, Ko.

✔ Freyssenet M., Renault 1992-2007, Mondialisation et quelques doutes, Proceedings of Fifteenth GERPISA International Colloquium, "What have we learned about the dynamics of automobile firms and systems over the past 15 years ?", Paris, 20-22 june 2007. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr, 2007, Ko; freyssenet.com, 2007, 1 Mo, ISSN 7116-0941.

✔ Freyssenet M., Renault 1992-2007, mondialisation et incertitudes stratégiques, original en français de «Renault 1992-2007 : globalisation and strategic uncertaintiy», in Freyssenet M. (ed.), The Second Automobile Revolution. Trajectories of the World Carmakers in the 21st century, Basingstoke and New York: Palgrave Macmillan, 2009, pp 267-285. Édition numérique : freyssenet.com, 2009, 733 Ko, ISSN 7116-0941.

La baisse quantitative et relative de la production du Groupe Renault en France est spectaculaire depuis 2005. Le léger redressement quantitatif de 2010 s'accompagne d'une chute du pourcentage de la France dans la production mondiale de Renault.

Mots-clés

Automobile, Renault, véhicules particuliers, véhicules utilitaires, CKD, fabrication locale, petites collections

Disciplines concernées

Économie, Ergonomie, Gestion, Géographie, Histoire, Science du politique, Sociologie, Statistique

Voir aussi

Sites des sources

http://www.renault.com. Depuis 1997
http://www.ccfa.fr/

Date de mise en ligne du document

2007.02.23

Dates des mises à jour

2007.09.29, 2008.04.21, 2009.07.20, 2010.02.24, 2011.06.20, 2012.02.17, 2012.10.10, 2013.03.08, 2014.04.06

Fichier attachéTaille
La production du Groupe Renault en France et à l etranger, 1945-2013.xlsx97.98 Ko