Nombre et pourcentage de salariés de Renault travaillant « en équipe », selon le type d’horaire, 1972-2015

Référence

Freyssenet M., Nombre et pourcentage de salariés de Renault (maison mère) travaillant « en équipe », selon le type d’horaire, 1972-2015. Document d'enquête: deux tableaux et deux graphiques. Édition numérique, freyssenet.com, 2007 et mises à jour, 47 Ko, ISSN 7116-0941.

Le fichier est téléchargeable en allant à la fin de cette page.

Recherche à l’origine

Travaux sur la trajectoire de Renault.

Présentation des tableaux

Contenu

Le premier tableau et le graphique correspondant donnent le nombre de salariés de Renault (maison mère) travaillant « en équipe » et leur pourcentage par rapport au nombre total de salariés « inscrits », au 31.12 (sauf exceptions mentionnées), de 1972 à l'année dernière.

Le deuxième tableau le graphique correspondant donnent la répartition des salariés travaillant « en équipe », selon le type d’horaire : de nuit, en 2x8 alternés, en 3x8 alternés, en service continu, en fin de semaine, au 31.12, de 1978 à l'année dernière.

Définitions

Les salariés travaillant « en équipe » sont tous les salariés qui ne travaillent pas en « horaire normal », c’est-à-dire de jour, généralement de 9 heures à 17 heures. Ils travaillent la nuit, alternativement le matin ou l’après-midi (en 2x8), alternativement le matin, l’après-midi ou la nuit (en 3x8), en service continu (dans des unités fonctionnant 365 jours par an, avec une ou deux équipes en repos, 4x8 ou 5x8) ou bien en fin de semaine (vendredi-samedi-dimanche ou samedi-dimanche-lundi).

Leur proportion est calculée par rapport aux salariés « inscrits », c’est-à-dire ayant un contrat de travail avec Renault, qu’ils soient en activité ou momentanément « hors activité ». Les salariés « hors activité » sont les salariés au service national, en préavis non travaillé, en congé d’attente, détachés dans une filiale, en congé maternité, en congés sans solde (convenance personnelle, formation extérieure longue durée, activités extérieures à l’entreprise), ayant un mandat syndical, en congé conversion, en congé fin de carrière, en congé sabbatique, en création d’entreprise, en maladie ou accident longue durée.

Indicateur

L’indicateur est le salarié affecté à un type d’horaire autre que « l’horaire normal ».

Sources et modalités d’élaboration du tableau

Les sources sont jusqu’en 1977 des documents internes : les Annuaires Statistiques Renault. Après, ce sont les Bilans Sociaux, documents publics, téléchargeables depuis 2004 à http://www.renault.com

Nature de l’information

Il n’est pas précisé dans les documents Renault si les salariés « en équipe » comptabilisés comprennent ou non, en totalité ou en partie, ceux qui sont « hors activité » pour une plus ou moins longue période.

En conséquence, le calcul de leur pourcentage par rapports aux salariés « inscrits » a pour effet de diminuer leur poids, s’ils ne comprennent pas les salariés « hors activité », ce qui est vraisemblable, au moins pour une partie d’entre eux.

Périmètre

Le périmètre a été successivement celui de la RNUR, de Renault SA et de Renault sas. La filialisation et l’externalisation de nombreuses activités ont sensiblement réduit le périmètre.

Qualité de l’information

Il n’a pas été observé de variations de chiffre d’une édition à l’autre des documents-sources.

Comparabilité

Les définitions n’ont pas varié durant la période considérée. En revanche, le nombre de salariés travaillant « en équipe » est celui du 31.12, sauf pour 1972 (30.04), 1974 (30.04) et 1975 (30.09), alors que les effectifs totaux sont tous au 31.12. Il en résulte une légère distorsion pour ces années-là.

Commentaires

La proportion de salariés travaillant « en équipe » a nettement moins diminué que celle des ouvriers dans l’effectif total. Cela signifie que les réductions d’effectifs ont plus concerné des ouvriers travaillant en « horaire normal » que les autres, et que le pourcentage d’agents techniques professionnels et de techniciens travaillant « en équipe » a dû augmenter.

La brutale montée du pourcentage de salariés travaillant « en équipe » en 1997 tient à la filialisation du réseau de distribution, qui a fait sortir du périmètre de la maison-mère un nombre important de salariés travaillant tous en « horaire normal ».

Depuis 1998, la proportion de salariés travaillant de nuit et en fin de semaine a augmenté de quelques points au détriment du travail en 2x8, les autres types d’horaire restant stables.

Mots-clés

Automobile, Renault, travail « en équipe », type d’horaire de travail, travail de nuit, 2x8, 3x8, service continu, travail de fin de semaine.

Disciplines concernées

Anthropologie, Économie, Ergonomie, Gestion, Histoire, Science de l’ingénieur, Sociologie.

Voir aussi

Freyssenet M., Nombre et pourcentage d'ouvriers et d'ouvrières travaillant à la chaîne, chez Renault, 1978-2015. Documents d'enquête: quatre tableaux, deux graphiques. Édition numérique, freyssenet.com, 2006 et mises à jour, 64,5 Ko. ISSN 1776-0941.

Sites des sources

http://www.renault.com

Date de mise en ligne du document

2007.02.16

Dates des mises à jour

2007.04.25, 2008.04.25, 2009.09.10, 2010.07.08, 2011.12.09, 2012.10.09, 2013.04.09, 2014.05.22, 2016.09.04

Fichier attachéTaille
Nombre et pourcentage de salaries de Renault travaillant en equipe, selon le type d horaire, 1972-2015.xlsx46.1 Ko