Les formes sociales d’automatisation

Images 2

Référence du texte

Freyssenet M., Les formes sociales d’automatisation, Cahiers de recherche du GIP « Mutations Industrielles », n° 37, 30 janvier 1990, 47 p. Éditions numériques, freyssenet.com, 2007, 350 Ko.

Ce texte est téléchargeable en allant à la fin de cette page.

Sous le titre "Les formes sociales d’automatisation" ont été regroupées deux communications: la première Deux formes sociales d’automatisation, présentée le 16 Mai 1989 au Colloque International de Sao Paolo "Paradigmes technologiques et politiques de gestion", organisé par l’Université de Sao Paolo (Facultés de Sociologie et d’Économie et Administration); la seconde "Formes sociales d’automatisation et expériences japonaises" présentée le 1er Février 1990 au séminaire franco-brésilien "Autour du modèle japonais: automatisation, nouvelles formes d’ organisation et de relation de travail" organisé par Helena Hirata (GEDIST-CNRS) à Paris, à l’IRESCO. Les deux textes, revus et corrigés, sont des étapes d’une réflexion, menée à partir d’enquêtes de terrain données en référence, sur le statut social des techniques productives et sur leur place dans l’évolution de la division du travail.

Le premier texte a été publié en espagnol: Freyssenet M., “Dos formas sociales de automatización”, Sociología del Trabajo, n° 10, otoño 1990, pp 3-24. Traducción de Carlos Martín Ramírez. Ediciones numéricas, freyssenet.com, 2007, 260 Ko.

Le second a été publié à nouveau en français, Formes sociales d’automatisation et expériences japonaises, in Hirata H. (dir.), Autour du modèle japonais, Paris, L’Harmattan, 1992, pp 157-167. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 160 Ko; puis en portugais: “Formas sociais de automatização e experiencias japonesas”, in Hirata H. (org.), Sobre “Modelo Japonês”, Edsup, Sao Paulo, 1993, pp. 153-162. Traduzido por Hedy Helena de Menezes Pereira. Edições numéricas, freyssenet.com, 2007, 180 Ko.

Résumé

À partir d’enquêtes sur la conception des installations automatisées, sont présentés les principes, les présupposés, les représentations sociales et les objectifs qui orientent aujourd’hui les choix d’automatisation dans les entreprises françaises. Les contre-performances enregistrées, certaines démarches et pratiques japonaises, ainsi qu’une expérience menée dans une société de l’agro-alimentaire permettent de penser un processus et une forme sociale d’automatisation, fondés sur la fiabilisation des installations par les équipes de conduite et de maintenance, qui pourraient être à la fois performants et qualifiants. Deux conditions sociales toutefois sont à réunir.

Plan

DEUX FORMES SOCIALES D’AUTOMATISATION

Introduction

1. La forme sociale actuellement dominante d’automatisation
1.1. Présupposés, principes et objectifs économiques et sociaux
1.1.1. La réduction immédiate et importante du coût de la main-d’oeuvre reste considérée comme le moyen le plus efficace pour élever rapidement la productivité
1.1.2. La culture techno scientiste du milieu des ingénieurs de conception
1.1.3. La représentation que les concepteurs se font des ouvriers de fabrication et d’entretien s’enracine dans le rapport salarial
1.2. Les caractéristiques techniques de la forme sociale actuellement dominante d’automatisation et les obstacles qu’elles créent à une inversion réelle de la division du travail

2. Les contre-performances de l’automatisation actuelle donnent les moyens de penser une autre forme sociale d’automatisation

3. Une automatisation qualifiante
3.1. Une autre représentation de la production et du rapport salarial. Un objectif d’inversion réelle de la division du travail
3.2. Les spécifications techniques des installations automatisées qui en découleraient

Conclusion

Bibliographie

FORMES SOCIALES D’AUTOMATISATION ET EXPÉRIENCES JAPONAISES

1. La nécessité de penser autrement l’automatisation. Les expériences japonaises donnent elles des indications?

2. Les présupposés de l’automatisation telle qu’elle est conçue dans les entreprises françaises

3. Les modalités de conception d’exploitation des lignes automatisées dans les entreprises japonaises connues

4. Quels principes économiques et sociaux différents pourraient orienter les choix d’automatisation?

5. Un autre processus et une autre forme sociale d’automatisation

6. Les conditions sociales d’une automatisation qualifiante et performante

Bibliographie

Mots-clés

Automatisation, production sociale des techniques productives, présupposés sociaux, travail, division du travail, organisation du travail, classification, qualification, compétence, savoir-faire, catégorisations professionnelles, luttes sociales, rapport social, coût de la main-d’œuvre, productivité, ingénieur de conception

Disciplines concernées

Anthropologie, Économie, Ergonomie, Gestion, Histoire, Histoire des Sciences et des Techniques, Sciences cognitives, Science de l’ingénieur, Sociologie.

Contexte d’écriture

Contribution
à l’évolution du questionnement personnel
à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international
à la diffusion des résultats de la recherche
à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques

Pertinence actuelle

Voir aussi

Sites possibles d’achat ou de commande en ligne de la publication papier

Date de la dernière mise à jour de la fiche de présentation

2007.01.23

Date de la mise en ligne de l’article

2007.01. 23, Freyssenet M., « Les formes sociales d’automatisation », Cahiers de recherche du GIP « Mutations Industrielles », n° 37, 30 janvier 1990, 47 p. Éditions numériques, freyssenet.com, 2007, 350 Ko.

Fichier attachéTaille
Deux formes sociales d automatisation.pdf270.93 Ko
Formes sociales d automatisation et experiences japonaises.pdf158.49 Ko