Un nouveau toyotisme ?

Référence du numéro

Freyssenet M. (dir.), Un nouveau toyotisme ?, Les Actes du GERPISA, n°8, novembre 1993, 241 p. Édition numérique, gerpisa.univ-evry.fr, 2001.

Le numéro est téléchargeable en allant à http://gerpisa.org/ancien-gerpisa/actes/8/index.html

Résumé

Les deux textes de Koïchi Shimizu et de ses collègues du GEMIC (Groupe d’études sur les modèles industriels contemporains), qui composent ce huitième numéro des Actes du GERPISA, apportent des informations et des analyses qui confortent l’idée que le toyotisme réel diffère sur des points importants de l’image qui en est donnée ou que l’on a construite de lui dans d’autres pays. De plus, Toyota est en train d’abandonner quelques principes fondamentaux de la théorie de Taiïchi Ohno. S’il en est ainsi, cela veut dire que le modèle industriel auquel nombre de constructeurs européens et américains disent se rallier n’est pas exactement celui qu’ils imaginent et surtout qu’il est lui-même en train de changer, ayant rencontré des limites économiques, organisationnelles, sociales et politiques. Il vaut donc la peine de regarder de près l’évolution de Toyota.

Le travail de nos collègues japonais est significatif de la démarche qui est celle du programme international du GERPISA, « Emergence de nouveaux modèles industriels », dont ils sont des participants actifs. Au principe de ce programme, nous avons placé fermement une exigence de description. Il nous a semblé en effet que nombre de théorisations actuelles sur le « nouveau modèle productif », qui serait en train de se substituer au modèle taylorien-fordien, faisaient fi de bien des aspects de la réalité, rapidement considérés comme secondaires ou tout simplement oubliés ou ignorés, et concluaient hâtivement que le modèle toyotiste était le seul modèle performant et approprié à un marché mûr et internationalisé.

Dans un long texte d’introduction, Michel Freyssenet analyse les différences mises en évidence dans les textes précédents entre le toyotisme imaginée et le toyotisme réel, ainsi que les changements du système de production Toyota depuis 1991, afin d'en tirer de nouvelles questions de recherche et esquisser des scenarios possibles d’évolution du modèle toyotiste.

Plan

INTRODUCTION. DU TOYOTISME RÉEL À UN NOUVEAU TOYOTISME ?
Michel Freyssenet
. Des salariés à la participation relative et sélective, malgré de puissantes incitations, salariales notamment
. Un nouveau toyotisme?
. Conclusion: comment interpréter ces changements? L’universalisation du modèle toyotien ? une mise en crise dont il est difficile de prévoir l’issue ? la création d’une dynamique sociale pouvant donner naissance à un modèle nouveau ?

1. TRAJECTOIRE DE TOYOTA. RAPPORT SALARIAL ET SYSTÈME DE PRODUCTION
Koïchi Shimizu, en collaboration avec Masami Nomura
1.1. Le grand conflit de 1950 et la construction du système
1. 2. Stabilité et contradictions du rapport salarial
1.3. Humanisation du système de production et « nouveau toyotisme » ?
Pour conclure ; « vers un nouveau toyotisme »

2. TOYOTA. RÉSULTAT PROVISOIRE DES ÉTUDES SUR LES VINGT THÈMES
Koïchi Shimizu, avec la collaboration du GEMIC
2.1. Répartition du capital
2.2. Structure du groupe et pouvoir hiérarchique
2.3. Liens avec les sous-traitants et les fournisseurs
2.4. Les accords entre constructeurs
2.5. Positionnement dans le marché automobile
2.6. Politique commerciale et réseau de distribution
2.7. Politique et conception du produit
2.8. Conception des moyens de production
2.9. Contrôle de gestion
2.10. Planification et gestion de production
2.11. Organisation du travail
2.12. Composition de la main-d’œuvre et pratique de travail
2.13. Gestion du personnel
2.14. Adaptation du volume de travail et du volume de production
2.15. Rémunérations
2.16. Couverture sociale
2.17. Mode vie et norme de consommation
2.18. Relations professionnelles, syndicalisme et accords d’entreprise
2.19. Politiques publiques, notamment en matière de transport

Mots-clés

Automobile, industrie automobile, rapport salarial, système de production, système de salaire, réparttion du capital, liens avec les fournisseurs et les sous-traitants, humanisation du travail, kaïzen, parts de marché, contrôle de gestion, politique et conception du produit, politique commerciale et réseau de distribution, planification et gestion de la production, organisation du travail, composition de la main-d’œuvre, gestion du personnel, politiques publiques de transport, syndicalisme, relations professionnelles, couverture sociale, toyotisme, Toyota, lean production, Taiïchi Ohno.

Disciplines concernées

Économie, Ergonomie, Géographie, Gestion, Histoire, Histoire des Sciences et des Techniques, Science de l’ingénieur, Science du politique, Sociologie.

Contexte d’écriture

Contribution
à l’évolution du questionnement personnel
à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international
à la diffusion des résultats de la recherche
à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques

Pertinence actuelle

Voir aussi

Freyssenet M., Du toyotisme réel à un nouveau toyotisme?, Actes du GERPISA, n° 8, novembre 1993, pp. 9-27. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr, 2001, 68 Ko ; freyssenet.com, 2006, 240 Ko.

Date de la dernière mise à jour de la fiche de présentation

2006.12.04, 2011.11.20