La réouverture de l'usine Volvo d'Uddevalla

Référence

Boyer R., Charron E., Freyssenet M., “La réouverture d'Uddevalla”, La Lettre du GERPISA, Mars 1996, n°101. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr, 2001, 10 Ko; freyssenet.com, 2006, 163 Ko.

Ce texte est téléchargeable, sous deux présentations, en allant à la fin de cette page.

Résumé

Fermée en 1993, l’usine d’Uddevalla, où avait été conçu et mis en œuvre un système de d’assemblage complet des véhicules en station fixe par deux à quatre ouvriers, a été rouverte en 1996 pour y assembler des coupés-cabriolets. La réouverture coupait court aux débats sur les raisons qui avaient conduits à la fermeture. Le système de production n’était pas en cause.

La filiale AutoNova, constituée avec TWR, un assembleur anglais, comptait produire 20.000 véhicules par an, soit approximativement 100 voitures par jour avec environ 350 salariés, soudure et peinture comprises. Tirant les leçons de Uddevalla 1, le nouveau système de production appliquait les principes de la production réflexive à la préparation des casiers de pièces servant au montage, afin de faire disparaître les erreurs qui survenaient parfois précédemment. Les monteurs préparaient eux-mêmes les casiers, non pas à partir de listes administratives, mais à partir du plan fonctionnel du véhicule.

En revanche, le montage a été divisé en deux phases avec des équipes différentes : le montage du « dessous de caisse » et l’habillage, enlevant aux monteurs la vision et le contrôle de l’ensemble du véhicule. De même la ligne de soudure et de peinture des éléments de carrosserie, qui n’existaient pas antérieurement, les « caisses » venant assemblées et peintes, est une ligne ancienne réimplantée. Les principes de la production réflective n’ont pas présidé à sa conception et à son installation.

Plan

Mots-clés

Automobile, Volvo, TWR, AutoNova, usine d’Uddevalla, production réflexive, modèles productifs, relation salariale, organisation productive, automatisation, ligne robotisée de soudure et de peinture, division du travail, organisation du travail, conditions de travail, qualification, assemblage automobile, montage en station fixe, performance globale

Disciplines concernées

Économie, Ergonomie, Gestion, Géographie, Histoire, Histoire des Sciences et des Techniques, Sciences cognitives, Science de l’ingénieur, Sociologie.

Contexte d’écriture

Contribution
à l’évolution du questionnement personnel
à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international
à la diffusion des résultats de la recherche
à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques

Pertinence actuelle

Voir aussi

✔ Charron E., Freyssenet M., “L’usine d’Uddevalla dans la trajectoire de Volvo”, Actes du GERPISA, n°9, mars 1994, pp 161-183. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr, 2001, 88 Ko; freyssenet.com , 2006, 1 Mo. Version en espagnol, Charron E., Freyssenet M., “La ‘produccion reflexiva’ en la fabrica Volvo de Uddevalla”, Sociologia del trabajo, 1996, 27, pp 103-129.

✔ Charron E., Freyssenet M., “L’usine d’Uddevalla dans la trajectoire de Volvo, annexe photographique”, Actes du GERPISA, n°9, mars 1994, pp 161-183. Édition numérique, freyssenet.com , 2006, 10,4 Mo.

✔ Freyssenet M., “Volvo-Uddevalla, analyseur du fordisme et du toyotisme”, in Actes du Colloque “Questionner le travail”, RESSY, Paris, 29-30 avril 1994, vol. 3. Édition numérique, freyssenet.com , 2006, 250 Ko.

✔ Freyssenet M., “Volvo-Uddevalla, analyseur du fordisme et du toyotisme”, Actes du GERPISA, n°9, mars 1994, pp 11-54. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr, 2001, 88Ko ; freyssenet.com , 2006, 250Ko.

✔ Freyssenet M., “La production réflexive, une alternative à la production de masse et à la production au plus juste?”, Sociologie du Travail, n°3/1995, pp 365-388. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 320 ko, ISSN 1776-0941.

✔ Freyssenet M., “Reflective production: an alternative to mass-production and lean production?”, Economic and Industrial Democracy, vol. 19, n°1, february 1998, pp 91-117. Digital publication, freyssenet.com , 2006, 280 Ko, ISSN 7116-0941. Version modifiée et augmentée en anglais de ✔ Freyssenet M., “La production réflexive, une alternative à la production de masse et à la production au plus juste?”, Sociologie du Travail, n°3/1995, pp 365-388. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 320 ko, ISSN 1776-0941.

✔ Freyssenet M., “NUMMI and Uddevalla debate”, Sloan Management Review, MIT, vol 35, n°3, printemps 1994, p 5. Édition numérique, freyssenet.com , 2006, Ko.

✔ Freyssenet M., “Il n’y a d’alternative crédible au fordisme et au toyotisme que dans la grande série”, La Lettre du GERPISA, Mars 1995, n°92. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr , 199, Ko ; freyssenet.com , 2006, Ko.

✔ Freyssenet M., Is there credible alternative to Fordism or Toyotaism in Large Scale Production?), La Lettre du GERPISA, Mars 1995, n°92. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr , 199, Ko ; freyssenet.com , 2006, Ko.

✔ Freyssenet M., “Deux façons nouvelles et opposées de produire des automobiles: Uddevalla et Hambach. Quel avenir dans le nouvel espace automobile mondial?”, La Lettre du GERPISA, mai 1997, n°113. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr , 199, Ko ; freyssenet.com , 2006, Ko.

✔ Freyssenet M., "Two New and Constrasting Ways of Producing Cars: Uddevalla and Hambach. What Does the Future Hold for Them in The New World Automobile Environment?", La Lettre du GERPISA, mai 1997, n°113. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr , 199, Ko ; freyssenet.com , 2006, Ko.

Date de mise en ligne du texte

2006.05.04

Date de la dernière mise à jour de la fiche de présentation

2013.07.13

Fichier attachéTaille
Lettre du GERPISA 101 La reouverture d Uddevalla.webarchive9.7 Ko
Reouverture d Uddevalla.pdf163.02 Ko