Volvo-Uddevalla, analyseur du fordisme et du toyotisme

Images 2

Références des différentes versions

Freyssenet M., “Volvo-Uddevalla, analyseur du fordisme et du toyotisme”, in Actes du Colloque “Questionner le travail”, RESSY, Paris, 29-30 avril 1994, vol. 3. Édition numérique, freyssenet.com , 2006, 250 Ko.

Freyssenet M., “Volvo-Uddevalla, analyseur du fordisme et du toyotisme”, Actes du GERPISA, n°9, mars 1994, pp 11-54. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr, 2001, 88Ko ; freyssenet.com , 2006, 250Ko.

Les deux versions sont identiques. Le texte est téléchargeable en allant à la fin de cette page.

Résumé

L’usine Volvo d’Uddevalla d’une capacité prévue de 40.000 véh/an avait été conçue pour le montage en station fixe par deux à quatre ouvriers de véhicules complets en un temps au maximum équivalent à celui mis sur une chaîne de montage classique. Cette innovation technique et organisationnelle radicale, décrite dans d’autres articles mentionnées au paragraphe « voir aussi » ci-dessous, exigeait pour qu’elle soit comprise de répondre à cinq questions.
-comment comprendre que les monteurs puissent mémoriser des opérations nombreuses et variées?
-comment peut-on alimenter des postes fixes avec toutes les pièces nécessaires au montage d’un véhicule?
-comment comprendre que le montage en poste fixe puisse demander moins de temps que le montage en ligne?
-comment comprendre que la performance globale puisse être supérieure sans recourir aux cercles de qualité, au kaizen, etc.
-comment automatiser une production fondée sur une telle conception holiste?
L’article visait à répondre à ces questions. Ce faisant, il montre que l’usine d’Uddevalla était porteuse de principes industriels originaux de portée générale, et qu’elle fonctionnait du même coup comme analyseur du fordisme et du toyotisme, et de ce qui unit et différencie ces deux modèles productifs.

Plan

1. Les principes fondateurs du système industriel actuel et leur remise en cause par l’organisation uddevallienne
2. Comment comprendre que les monteurs puissent mémoriser des opérations d’assemblage nombreuses et variées?
3. Comment peut-on apporter à chaque station de montage fixe la totalité des pièces nécessaires à l’assemblage d’un véhicule?
4. Comment comprendre que le montage complet en poste fixe puisse demander moins de temps que le montage sur une chaîne manuelle ou partiellement automatisée?
4.1. L’équilibrage des postes de travail
4.2. La montée en cadence et le changement de volume de production horaire
4.3. La diversification du produit
4.4. Les variations de l’effectif
4.5. Les arrêts de fabrication
4.6. Quelles sont les conditions sociales pour que le montage holiste en poste fixe puisse réaliser les performances potentiellement supérieures qui sont les siennes?
5. Les potentialités de performance globale
5.1. L’investissement initial
5.2. Le coût de lancement des véhicules
5.3. Le pilotage par l’aval
5.4. Les coûts indirects
5.5. Les limites à la diversification du produit repoussées
5.6. La qualité
5.7. L’amélioration du produit
5.8. Le rapport au client
6. Quelle est la nature du système uddevallien? “une régression technique”, “un cul-de-sac de productivité”? ou bien une voie nouvelle possible pour penser et développer autrement l’automatisation?
Conclusion. Faut-il réexaminer l’histoire industrielle?

Mots-clés

Automobile, Volvo, usine d’Uddevalla, production réflexive, fordisme, toyotisme, modèles productifs, relation salariale, organisation productive, automatisation, division du travail, organisation du travail, conditions de travail, qualification, assemblage automobile, travail à la chaîne, équilibrage des postes de travail, montage en station fixe, performance globale,

Disciplines concernées

Anthropologie, Économie, Ergonomie, Gestion, Histoire, Histoire des Sciences et des Techniques, Sciences cognitives, Science de l’ingénieur, Science du politique, Sociologie.

Contexte d’écriture

Contribution
à l’évolution du questionnement personnel
à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international
à la diffusion des résultats de la recherche
à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques

Pertinence actuelle

Voir aussi

✔ Freyssenet M. (dir.), “Volvo-Uddevalla, questions ouvertes par une usine fermée”, Actes du GERPISA, n°9, mars 1994, 203 p. Avant propos pp 7-10. ISSN :0981-5597. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr, 2001, 20 Ko; freyssenet.com, 2006, 80 Ko.

✔ Charron E., Freyssenet M., “L’usine d’Uddevalla dans la trajectoire de Volvo”, Actes du GERPISA, n°9, mars 1994, pp 161-183. Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr, 2001, 88 Ko; freyssenet.com , 2006, 1 Mo.

✔ Charron E., Freyssenet M., “L’usine d’Uddevalla dans la trajectoire de Volvo, annexe photographique”, Actes du GERPISA, n°9, mars 1994, pp 161-183. Édition numérique, freyssenet.com , 2006, 10,4 Mo.

Volvo Car Uddevalla Corporation. Plaquette diffusée par Volvo présentant son usine d'Uddevalla où le montage automobile se faisait en station fixe

✔ Freyssenet M., “La production réflexive, une alternative à la production de masse et à la production au plus juste?”, Sociologie du Travail, n°3/1995, pp 365-388. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 320 ko, ISSN 1776-0941.

✔ Freyssenet M., “Reflective production: an alternative to mass-production and lean production?”, Economic and Industrial Democracy, vol. 19, n°1, february 1998, pp 91-117. Digital publication, freyssenet.com , 2006, 280 Ko, ISSN 7116-0941. Version modifiée et augmentée en anglais de ✔ Freyssenet M., “La production réflexive, une alternative à la production de masse et à la production au plus juste?”, Sociologie du Travail, n°3/1995, pp 365-388. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 320 ko, ISSN 1776-0941.

Site possible d’achat ou de commande en ligne de la publication papier

http://www.gerpisa.univ-evry.fr/

Dates des mises à jour de la fiche de présentation

2006.05.03

Date de mise en ligne de la version téléchargeable

2006.05.03, Freyssenet M., “Volvo-Uddevalla, analyseur du fordisme et du toyotisme”, Actes du GERPISA, n°9, mars 1994, pp 11-54.

Fichier attachéTaille
Uddevalla, analyseur du fordisme et du toyotisme.pdf336.07 Ko
Actes 9, Uddevalla analyseur.pdf86.93 Ko