Crise de la sidérurgie lorraine et échec de la diversification industrielle

Images 2

Références

Freyssenet M., “Crise de la sidérurgie lorraine et échec de la diversification industrielle”, Archivio di studi urbani e regionali, Milan, Franco Angeli Editore, n° 16, 1983, pp 67-81. En français par une revue italienne en première publication. Édition numérique, freyssenet.com , 2006, 160 Ko.

Freyssenet M., Crise de la sidérurgie lorraine et échec de la diversification industrielle, Communication au Séminaire international, "Ristrutturazione industriale e crisi urbana", Département d’analyse économique et sociale du territoire de l’Institut Universitaire d’Architecture de Venise, 10 et 11 mars 1983, Venise.

L'article est téléchargeable en allant à la fin de la page. Il correspond au texte de la communication.

Résumé

Les contradictions sociales nouées au cours des années 1950 en pleine euphorie de l'expansion (reconstitution d'une classe ouvrière nombreuse et concentrée dans un bassin mono-industriel, intérêts divergents entre le patronat de la sidérurgie et le patronat des industries de transformation, lutte entre sociétés sidérurgiques) ne sont qu'en partie dépassées aujourd'hui et l'ont été dans des conditions dramatiques. Les deux sociétés nationales qui concentrent maintenant la totalité de l'activité sidérurgique coordonneront leurs investissements et éviteront les doubles emplois. Le nombre de sidérurgistes a été fortement diminué. Mais la diversification industrielle commence à peine et la « filière acier » est loin de se reconstituer. Le bassin sidérurgique lorrain est une région « sinistrée », où la population résidente risque de vieillir très rapidement accélérant la disparition des emplois.

Le processus de faillite de la sidérurgie et de sa région ne résulte pas d'erreur de jugements d'individus, de malveillance des Autorités de la CECA soumises aux « trusts allemands », etc., mais de contradictions auxquelles les forces sociales en présence n'ont pas pu ou su trouver des issues positives.

Plan

1. Durant l'expansion (1950-1961) la préparation de la crise industrielle sociale et régionale de la sidérurgie lorraine
2. La première crise (1963-1967) et les dernières illusions (1968-1971)
3. La deuxième crise (1971-1972)
4. La crise généralisée (1975-1983)

Mots-clés

Sidérurgie, la Lorraine, diversification industrielle, de Wendel, Wendel-Sidelor, Sollac, Solmer, CGT, CFDT, profitabilité, histoire des entreprises, théorie de la firme, stratégie de profit, ouvriers de métier, manœuvres, machinistes, ouvriers d’entretien, luttes sociales.

Disciplines concernées

Économie, Gestion, Géographie, Histoire, Science du politique, Sociologie.

Contexte d’écriture

Contribution
à l’évolution du questionnement personnel
à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international
à la diffusion des résultats de la recherche
à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques

Pertinence actuelle

Voir aussi

✔ Freyssenet M., La sidérurgie française. 1945-1979. Histoire d’une faillite, Paris, Savelli, 1979, 241 p.

✔ Freyssenet M., « Sidérurgie : bataille entre Paris et Bonn. La déroute ? », Libération, 24 octobre 1980, p.10. Édition électronique, freyssenet.com, 2006, 100 ko.

✔ Freyssenet M., Omnès C., La crise de la sidérurgie française, Hatier, Paris, 1982, 80 p. Édition numérique, freyssenet.com, 2010, 4,5 Mo, ISSN 7116-0941.

Site possible d’achat ou de commande en ligne de la publications papier

http://www.francoangeli.it/

Date de la dernière mise à jour de la fiche de présentation

2006.04.24

Dates de mise en ligne des versions téléchargeables

2006.04.24, Freyssenet M., “Crise de la sidérurgie lorraine et échec de la diversification industrielle”, Archivio di studi urbani e regionali, Milan, Franco Angeli Editore, n° 16, 1983, pp 67-81.

Fichier attachéTaille
Crise de la siderurgie lorraine.pdf198.5 Ko