Production mondiale du Groupe Renault par catégorie de véhicule, 1945-2015

Images 2

Référence

Freyssenet M., Production mondiale du Groupe Renault par catégorie de véhicule, 1945-2015. Document d'enquête: un tableau et un graphique. Édition numérique, freyssenet.com, 2007 et mises à jour, 22 Ko. ISSN 1776-0941.

Le fichier est téléchargeable en allant à la fin de cette page.

Recherche à l’origine

Le graphique, « La production mondiale du Groupe Renault par catégorie de véhicule, 1945-2008 » est l’actualisation d’un graphique publié pour la première fois dans : ✔ Freyssenet M., “Renault, from Diversified Mass Production to Innovative Flexible Production”, in Freyssenet M., Mair A., Shimizu K., Volpato G. (eds), One Best Way? The Trajectories and Industrial Models of World Automobile Producers, Oxford, New York, Oxford University Press, 1998, pp. 365-394. Digital publication, freyssenet.com, 2007, 555 Ko, ISSN 7116-0941.

Puis une deuxième fois dans : ✔ Freyssenet, M., “Renault, une stratégie d’ 'innovation et flexibilité' à confirmer”, in Freyssenet M., Mair A., Shimizu K., Volpato G. (dir.), Quel modèle productif? Trajectoires et modèles industriels des constructeurs automobiles mondiaux, La Découverte, Paris, 2000, pp 405-440. Éditions numériques, freyssenet.com, 2007, 680 Ko, ISSN 7116-0941. Version française, modifiée, développée et actualisée de ✔ Freyssenet M., Mair A., Shimizu K., Volpato G. (eds), One Best Way? The Trajectories and Industrial Models of World Automobile Producers, Oxford, New York, Oxford University Press, 1998, 476 p.

Le graphique est accompagné ici du tableau qui est à son origine.

Présentation du tableau

Contenu
Le tableau donne chaque année de 1945 à 2015 la production mondiale de véhicules particuliers, de véhicules utilitaires et de véhicules industriels du Groupe Renault (Renault, Renault Véhicules Industriels avant 2001, Dacia et Samsung depuis septembre 2000). Le graphique de la production mondiale du Groupe donne les résultats cumulés par type de véhicule. Depuis 2013, Renault ne donne plus la répartition VP / VU pour la production, mais pour les ventes.

Définitions
Les véhicules particuliers (VP) sont des véhicules à moteur ayant au moins quatre roues, affectés au transport des personnes, comportant, outre le siège du conducteur, huit places assises au maximum.
Les véhicules utilitaires (VU) sont des véhicules à moteur ayant au moins quatre roues, affectés au transport des marchandises. La masse autorisée exprimée en tonne constitue la limite entre les véhicules utilitaires légers et les véhicules industriels. Cette limite a varié dans le temps : de 3,5t à 6t.
Les véhicules industriels sont des véhicules affectés au transport des marchandises, d’une masse autorisée de 3,5t à 6t et au-delà, suivant les périodes. Cette catégorie comprend les tracteurs routiers, mais n’inclue pas les tracteurs agricoles. Les cars et les bus sont assimilés aux véhicules industriels.
Un véhicule est considéré Renault lorsqu'il est fabriqué et/ou assemblé par une société du Groupe Renault (c'est-à-dire une société dont les comptes sont "consolidés"), qu'il soit sous forme monté ou sous forme de collections (quasi) complètes de pièces détachées expédiées à des assembleurs locaux, dans lesquels Renault n'a pas de participation au capital, ou n'a qu'une participation minoritaire (voir Périmètre).

Indicateur
L’indicateur utilisé est le nombre des véhicules comptabilisés en « tombée de chaîne », stockés ou vendus au 31.12 de l’année considérée, dans les usines du groupe Renault, et des véhicules vendus en pièces détachées (CKD, SKD) à des assembleurs locaux qui les montent ensuite.

À partir de 2006, sont comptabilisés les véhicules badgés d’une marque appartenant au Groupe, quelle que soit l’usine de production (Groupe et partenaires), ainsi que les véhicules développés par Renault, produits dans une usine du Groupe, mais badgés d’une marque n’appartenant pas au Groupe.

Sources et modalités d’élaboration du tableau
Depuis 1945, Renault donne dans ses rapports de gestion, et également plus récemment dans son « Atlas » annuel, la production mondiale par type de véhicules. Le rapport de 1958 donne une rétrospective depuis 1944.

Nature de l’information

Périmètre
Le périmètre est celui du groupe Renault. Dès qu’une filiale est déconsolidée, la production de cette filiale n’est plus comptabilisée, même si le modèle a été conçu par Renault, voire même s'il continue à être produit pendant un temps dans les usines Renault.

Cela s’est produit à plusieurs reprises, notamment pour les véhicules industriels. En 1955, Renault, désirant se décharger de la production de ce type de véhicules, s'associe à deux constructeurs spécialisés, Latil et SOMUA, pour former une filiale commune: la SAVIEM (Société Anonyme de Véhicules Industriels et d'Engins Mécaniques). Renault apporte à la SAVIEM sa production de véhicules de 5t et plus, mais il n'en est qu'un actionnaire minoritaire et ne prend pas la direction opérationnelle de la nouvelle entité. Bien que des VI continueront à être fabriqués à Billancourt, jusqu'en 1958, parallèlement à la montée en charge de l'usine de Blainville (banlieue de Caen) où seront regroupés les productions de la SAVIEM, ces VI n'ont plus à être comptabilisés dans la production Renault. C'est sans enthousiasme que Renault deviendra en 1965 majoritaire dans le capital de la SAVIEM et en prendra la direction, ses partenaires n'étant pas capables de financer le développement de l'entreprise. La production de la SAVIEM est dès lors intégré à celle de Renault. Il en est de même de celle de Berliet, lorsque Renault est amené à racheter en 1975 le constructeur lyonnais de poids lourds. Les deux marques resteront distinctes jusqu'en 1978, année de leur remplacement par Renault Véhicules Industriels. C'est en 2001, que les véhicules industriels sortent pour la deuxième fois de la production Renault, avec la cession de RVI à Volvo Trucks, détenu à 20% par Renault.

Inversement, dès qu’un constructeur est acheté et qu’il est consolidé dans les comptes, sa production s’ajoute à celle du Groupe, même si les véhicules produits n’ont pas été conçus par Renault. Il en a été ainsi par exemple des productions de Dacia et de Samsung à partir de 2000.

Les véhicules Renault, assemblés par des sociétés locales à partir de collections (quasi) complètes de pièces détachées expédiées par Renault, sont compris dans la production mondiale de Renault.

Qualité de l’information
Les règles de comptage ne semblent pas avoir substantiellement changé. Des « ajustements » consistant à faire glisser un certain nombre de véhicules d’une année sur l’autre ont pu être faits pour des raisons différentes.

Comparabilité
Toujours tenir compte des variations de périmètre du Groupe pour interpréter les résultats.

Commentaires

Mots-clés

Automobile, Groupe Renault, Renault, Dacia, Samsung, Renault Véhicules Industriels, production mondiale, véhicules particuliers, véhicules utilitaires légers, véhicules industriels, type de véhicule.

Disciplines concernées

Économie, Gestion, Géographie, Histoire, Sociologie, Statistique.

Analyse des résultats

Voir aussi

Site des sources

Depuis 1997
http://www.renault.com

Dates de mise en ligne du document

2006.04.14

Dates des mises à jour

2007.04.27, 2008.04.21, 2009.06.01, 2010.02.24, 2011.03.17, 2012.05.21, 2013.03.09, 2015.02.05, 2016.07.24

Fichier attachéTaille
* Production mondiale du groupe Renault par catégorie de vehicule, 1945 2015.xlsx21.4 Ko