Travail

Images 2

Références des différentes versions

Freyssenet M., "Travail : de sa division à sa fin", 1999, 5 p. Édition numérique, freyssenet.com , 2006, 100 Ko. Version initiale plus longue de Freyssenet, M., “Travail”, in Cordellier, S. (dir.), Le Dictionnaire historique et géopolitique du XX siècle, La Découverte, 2000, pp 667-690.

Freyssenet, M., “Travail”, in Cordellier, S. (dir.), Le Dictionnaire historique et géopolitique du XX siècle, La Découverte, 2000, pp 667-690. Nouvelles éditions en 2002, 2003, 2005. Édition italienne : Bruno Mondadori, Milano, 2001.

La version initiale est téléchargeable en allant à la fin de cette page. Elle est plus longue. Pour respecter le format des articles, il a été nécessaire de supprimer dans la version publiée des développements et précisions sur les débats contemporains concernant le travail et sur les recherches des années 90.

Résumé

Le texte confronte les évolutions du travail telles que nous pouvons les connaître aujourd'hui et les principaux débats auxquels elles ont donné lieu depuis la fin XVIII siècle, concernant notamment le type de division du travail qui prédominerait. La question de savoir si la "division de l'intelligence du travail" est inhérente au rapport capital-travail et lui est spécifique demeure toujours ouverte. Des recherches menées dans les années 90 suggèrent que la division de l'intelligence du travail observable au sein des firmes varieraient en fonction des « compromis de gouvernement d’entreprise » construits entre direction, syndicats, salariés, actionnaires et fournisseurs, mais dans des limites imposées par le rapport capital-travail lui-même et sa dynamique propre. Si le marché « libre » et le capital à valoriser ont donné une impulsion considérable au changement technique, le travail « libre » et l’incertitude qui l’accompagne ont conduit à des techniques productives dont les formes matérielles successives ont progressivement imposé et consacré la division de l’intelligence du travail. Ce processus de matérialisation n’atteint pas toujours immédiatement son but, et il n’est jamais achevé. Il reste donc toujours, pour le capitaliste, de l’intelligence et par conséquent de l’incertitude à gérer au quotidien. C’est cette part qui fait l’objet d’une plus ou moins grande division, selon l’organisation du travail choisie.

Plan

Mots-clés

Travail, fin du travail, division du travail, catégorisations professionnelles, luttes sociales, rapport social, rapport capital-travail, Adam Smith, Karl Marx, Joseph Proudhon, Elton Mayo, Georges Friedman.

Disciplines concernées

Anthropologie, Économie, Ergonomie, Gestion, Géographie, Histoire, Histoire des Sciences et des Techniques, Philosophie, Psychologie, Sciences cognitives, Science de l’ingénieur, Science du politique, Sociologie.

Contexte d’écriture

Contribution

à l’évolution du questionnement personnel
L’écriture de la version initiale du texte a été l'occasion de faire un historique des controverses principales concernant le type de division de travail à l'œuvre dans les entreprises capitalistes depuis deux siècles, et de synthétiser l'apport de recherches récentes sur cette question.

à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international

à la diffusion des résultats de la recherche
Le Dictionnaire historique et géo-politique du XXéme siècle a été édité quatre fois en français. En outre, un tirage spécial a été fait pour un hebdomadaire politique et culturel de grande diffusion.

à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques

Pertinence actuelle

Voir aussi

✔ Freyssenet M., “Le rapport capital-travail et l’économique”, in Freyssenet M., Magri, S.(dir.), Les rapports sociaux et leurs enjeux, Paris, CSU, tome 2, 1990, pp 5-16. Édition numérique freyssenet.com, 158 Ko.

✔ Freyssenet M., “L’invention du travail”, Actes du Colloque Interdisciplinaire - Travail: recherche et prospective", CNRS/PIRTTEM, 1992, pp 65-74. Republié: Freyssenet M., “L’invention du travail”, Futur antérieur, n°16, 1993/2, pp 17-27. Version modifiée et augmentée, Freyssenet M., “Historicité et centralité du travail”, in Jacques Bidet, Jacques Texier (dir.), La crise du travail, PUF, Paris, 1995, pp 227-244. Version modifiée et augmentée en anglais, Freyssenet M, “Emergence, Centrality and End of Work”, Current Sociology, 1999, vol 47, n°2, pp 5-20.

✔ Freyssenet M., “Quelques pistes nouvelles de conceptualisation du travail”, in Desmarez P., Freyssenet M. (dir.), “Les énigmes du travail”, n° hors série de Sociologie du Travail, 1994, pp 105-122. Version modifiée et développée de: Freyssenet M., “Les énigmes du travail. Quelques pistes nouvelles de conceptualisation du travail”, in Actes du Colloque interdisciplinaire CNRS-PIRTTEM “Travail: bilan et perspectives”. PIRTTEM, CNRS, 1992, pp 5-20. Version en espagnol, Freyssenet M., “Los enigmas del trabajo: nuevas pistas para su conceptuacion”, Economia y Sociologia del Trabajo, Madrid, n°23/24, mars-juin 1994, pp 63-71.

Sites possibles d’achat ou de commande en ligne des publications papier

http://www.editionsladecouverte.fr
http://www3.fnac.com
http://www.livres-chapitre.com
http://www.allbookstores.com/book/compare/
http://livres.kelkoo.fr
http://www.amazon.fr

Date de la dernière mise à jour de la fiche de présentation

2006.04.10

Date de mise en ligne de la versions téléchargeable

2006.04.10, Freyssenet M., "Travail : de sa division à sa fin", 1999. Édition numérique, freyssenet.com , 2006, 100 Ko. Version initiale plus longue de Freyssenet, M., “Travail”, in Cordellier, S. (dir.), Le Dictionnaire historique et géopolitique du XX siècle, La Découverte, 2000, pp 667-690.

Fichier attachéTaille
Travail, de sa division a sa fin.pdf111.53 Ko