Production des usines d'assemblage du Groupe Renault par modèle et génération, 1945-2017

Référence

Freyssenet M., Production des usines d’assemblage du Groupe Renault, par modèle et génération, 1945-2017. Édition numérique, freyssenet.com, 2016, 1 Mo. ISSN 7116 0941.

Le fichier est téléchargeable en allant à la fin de cette page.

Autant qu'il est possible, les fichiers statistiques de ce site sont mis à jour annuellement, au fur et à mesure de la publication des données, ainsi que les définitions et les commentaires qui les accompagnent. Mais ils peuvent aussi être complétés pour les années non encore documentées. Ils peuvent être rectifiés, si une erreur est apparue. Ils peuvent être développés par de nouveaux tableaux, graphiques et commentaires et améliorés par une plus grande précision et fiabilité des chiffres. Il est donc conseillé de reconsulter le site avant utilisation des données.

Recherche à l’origine

La trajectoire de Renault

Présentation des tableaux et des graphiques

But

Caractériser les politiques successives d’attribution des modèles aux différentes usines d’assemblage selon les types de pays : centraux ou périphériques, à coût de main d’œuvre élevé ou bas, à exigence de localisation pour accéder au marché local ou non, etc.

Contenu

Les quarante usines du Groupe Renault, d’assembleurs locaux ou de partenaires, qui depuis 1945, ont assemblé des véhicules du Groupe ou de partenaires, qu’elles soient aujourd’hui en activité ou non, font l’objet d’au moins un tableau donnant le nombre de véhicules assemblés par modèle et génération.

Certaines sont documentées par un deuxième tableau donnant production totale, effectifs et nombre de véhicules par salarié. Comme il est dit dans une des notes du tableau, le nombre de véhicules par salarié ne peut s’interpréter que par une connaissance de l’histoire de l’usine considérée. En effet ce ratio que l’on interprète souvent comme un ratio de productivité, en relation avec les changements techniques et organisationnels pour une plus grande efficacité, reflète des évolutions beaucoup plus complexes : notamment la politique d’attribution des modèles aux usines, le niveau et les variations des ventes des modèles attribués, la diversité des modèles et des productions de l’usine et surtout l’externalisation de nombreuses activités au cours des trente dernières années, qu’il s’agisse de la production et de l’assemblage de nombreux sous-ensembles, ou bien des activités de service, de logistique et de conception.

Les fiches de certaines usines, qui ont également une activité de production mécanique (moteur, boîte de vitesse, train avant et arrière, etc.) ou de fonderie, présentent un tableau supplémentaire donnant les volumes de différents organes mécaniques et le tonnage des produits de fonderie.

Les séries sont incomplètes avant 1999. Elles seront complétées au fur et à mesure de la collecte de l’information.

Définitions

Voir La production automobile et son attribution à un pays, à un constructeur, à une filiale, à une usine, Document d'enquête, 2013 et mises à jour.

Indicateur

Sources et modalités d’élaboration du tableau

La source première est constituée par les rapports annuels d’activité de la Régie Nationale des Usines Renault, puis du Groupe Renault depuis 1945 et des Atlas Renault depuis les années 90. Mais la première publication, si elle donne les modèles produits dans les différentes usines, elle en donne rarement le volume pour chacun d’eux, à la différence de l’Atlas Renault. Les données informatiques détaillées n’étant toujours pas accessibles, certaines années antérieures aux années 90, ont pu être documentés grâce à des thèses et à des articles monographiques sur certaines usines publiés par la revue Renault-Histoire.

Nature de l’information

Périmètre

Qualité de l’information

Comparabilité

Commentaires
Depuis 1999, date à partir de laquelle on dispose de séries continues, on peut remarquer que:
- les usines françaises d’assemblage de véhicules particuliers : Flins, Sandouville et Douai, et espagnole: Valladolid, dont les capacités de production respectives se situaient entre 300 et 400.000 véh/an, ont été littéralement vidées, au cours des dix dernières années, de leur volume de production antérieure, soit par non-attribution de la génération suivante des modèles qu’elles produisaient, soit par mévente des modèles attribués, soit encore par l'attribution d'une variante de modèle à la clientèle limitée
- les usines françaises d'assemblage de véhicules utilitaires et de leurs dérivés: Batilly et Maubeuge, ont conservé leurs modèles dont les volumes ont été renforcés par les véhicules badgés GM, Daimler ou Nissan. Le volume de production de Maubeuge est néanmoins descendu de 250 à 150.000
- les usines turque de Bursa, roumaine de Pitesti et marocaine de Tanger ont reçu les modèles et les investissements qui leur ont permis d’atteindre rapidement les 350.000 véh/an
- l’usine espagnole de Palencia est la seule à avoir conservé son volume antérieur (300-350.000 véh/an).
- l’usine slovène de Novo Mesto avait perdu la moitié de sa production depuis 2010, mais elle remonte après l’attribution de la troisième génération de la Twingo, de la Smart et de la Clio.
- l’usine de Valladolid est également repartie à la hausse grâce à Captur.
- en revanche, les modèles attribués aux usines françaises de véhicules particuliers, Flins, Sandouville et Douai, ne laissent espérer que des volumes limités et incertains. La charge de Flins et de Sandouville s'améliore grâce à l'attribution de véhicules Nissan (Micra à Flins,et NV300 à Sandouville)
- quand aux usines desservant des pays hors Europe, leur production, beaucoup plus diversifiée, varient en fonction des fluctuations économiques des pays concernés. Or Renault a lourdement investi dans des pays dont la demande connaît de fortes variations : notamment Brésil et Russie, en raison de leur stratégie de croissance fondée sur les exportations pétrolières et/ou agro-alimentaires.

Mots-clés

Automobile, Renault, production, établissement, assemblage, modèle et génération de véhicule

Disciplines concernées

Économie, Gestion, Géographie, Histoire, Sociologie, Statistique

Voir aussi

La trajectoire de Renault

Freyssenet M., “Division du travail et mobilisation quotidienne de la main d’oeuvre. Les cas Renault et Fiat”, CSU, Paris, 1979, 421 p. ISSN 1776-0941.

Freyssenet, M., “Renault, une stratégie d’innovation et flexibilité' à confirmer”, in Freyssenet M., Mair A., Shimizu K., Volpato G. (dir.), Quel modèle productif? Trajectoires et modèles industriels des constructeurs automobiles mondiaux, La Découverte, Paris, 2000, pp 405-440. Éditions numériques, freyssenet.com, 2007, 680 Ko, ISSN 7116-0941.

Freyssenet M., Renault, une mondialisation pour quoi faire ?, version française originale de ✔ Freyssenet M., “Renault: Globalization, But For What Purpose?”, in ✔ Freyssenet M., Shimizu K., Volpato G. (eds), Globalization or Regionalization of European Car Industry?, London, New York, Palgrave-Macmillan, 2003, 275 p. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 360 Ko, ISSN 7116-0941.

Freyssenet M., Profit Strategies of Automobile Firms and China, 1980-2008, Communication presented at "The Third World Forum on China Studies", Shanghaï Academy of Social Sciences, 8-9 of september, 2008. Digital publication, freyssenet.com, 2008, 1,9 Mo, ISSN 7116-0941.

Freyssenet M., Renault 1992-2007, mondialisation et incertitudes stratégiques, original en français de «Renault 1992-2007 : globalisation and strategic uncertaintiy», in Freyssenet M. (ed.), The Second Automobile Revolution. Trajectories of the World Carmakers in the 21st century, Basingstoke and New York: Palgrave Macmillan, 2009, pp 267-285. Édition numérique : freyssenet.com, 2009, 733 Ko, ISSN 7116-0941.

Freyssenet M., PSA, Renault : où est l’erreur, Le Monde daté du 19 janvier 2013, Éditions numériques, lemonde.fr, 2013, 104 Ko ; freyssenet.com, 2013, 60 Ko, ISSN 7116-0941.

Freyssenet M., Présentation avec diapositives. Les compétitivités comparées de Renault, PSA et Volkswagen, 1990-2011. Origines des différences et choix stratégiques à faire. 5ème Forum franco-allemand des syndicats "Les enjeux de la compétitivité, concepts, réalités, stratégies". Fondation Friedrich Ebert et Hans Böckler Stiftung. UNSA, CGT, DGB, CFDT, CFTC, FO, TUAC-OCDE, Paris, 2013.01.21. Édition numérique : freyssenet.com, 2013, 86 Ko, ISSN 7116-0941.

Documents statistiques

Freyssenet M., La production du Groupe Renault par pays (véhicules particuliers et petits utilitaires), 1945-2015. Document d’enquête: cinq tableaux et six graphiques. Édition numérique, freyssenet.com, 2007 et mises à jour, 168 Ko. ISSN 7116 0941.

Freyssenet M., Volume de production des usines du Groupe Renault, 1941-2015. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, Ko. ISSN 7116 0941.

Freyssenet M., Production des modèles du Groupe Renault par usine d’assemblage et génération, 1993-2015. Document d’enquête. Édition numérique, freyssenet.com, 2016 et mises à jour, 260 Ko. ISSN 7116 0941.

Freyssenet M., Effectifs du Groupe Renault par région du monde, branche et principale filiale, 1945-2012, Document d’enquête, sept tableaux et graphiques. Édition numérique, freyssenet.com, 2012 et mises à jour, 134 Ko. ISSN 7116 0941.

Freyssenet M., Effectifs des établissements du Groupe Renault en France et à l'étranger, par type d'activité, 1941-2015. Documents d'enquête, Édition numérique, freyssenet.com, 2010 et mises à jour, 188 Ko. ISSN 7116 0941.

Site des sources

http://www.renault.com
http://oica.net
http://www.ccfa.fr
http://www.acea.be

Date de mise en ligne du document

2016.07.21

Dates des mises à jour

2016.07.22,
2017.04.15
2018.04.08

Fichier attachéTaille
* Usines d'assemblage du Groupe Renault par modèle et génération, 1945-2017.xlsx1.21 Mo