Guide de conception de lignes automatisées d'embouteillage pour leur conduite par des ouvriers professionnels

Référence du texte

Freyssenet M., Guide de conception de lignes automatisées d'embouteillage pour leur conduite par des ouvriers professionnels, GIP MI, Paris, 1988, 36 p.[/i], Édition numérique : freyssenet.com, 2015, 105 Ko, ISSN 7116-0941.

Ce texte peut être téléchargé en allant à la fin de cette page.

Résumé

Ce document n’avait pas l’ambition de définir les caractéristiques précises que devaient présenter des installations automatisées d'embouteillage conduites par des ouvriers professionnels.

En prenant la forme de guide d’interrogation et de réflexion et en esquissant par des exemples des propositions, il se voulait surtout un instrument de dialogue avec les ingénieurs, les responsables et toutes les personnes concernées par les projets nouveaux, afin d’amorcer un travail pluridisciplinaire et de parvenir au terme de celui-ci à l’énoncé de spécifications.

Les modifications envisagées à apporter aux machines, dans la mesure où elles remettent en cause la représentation que les constructeurs de machines se faisaient (se font toujours) des besoins des entreprises d’embouteillage, devaient pour certaines d’entre elles être lentes à obtenir. Mais elles semblaient bien être la condition pour rendre compatibles les machines avec leur conduite par des agents professionnels ayant en charge d’en assurer le fonctionnement régulier et précis et pour parvenir, grâce à eux, à une automatisation fiable et à leur promotion collective.

Plan

1. Orientations générales
Mettre en harmonie la conception des machines avec les objectifs fixés et avec leur conduite par des agents professionnels
2. La conformité du produit a l’entrée machine
Condition de l’élévation du taux de marche et de la requalification du conducteur
3. L’architecture de la machine
Intelligibilité du fonctionnement, visibilité des flux, et accessibilité des organes
4. Marche automatique et commandes manuelles
5. Le cycle et ses “sécurités”
Distinguer les sécurités nécessaires des sécurités pénalisantes, déresponsabilisantes et déqualifiantes
6. La régulation
Donner les moyens à l’équipe d’embouteillage d’optimiser la régulation de base
7. Les cellules:
Accessibles, réglables et déplaçables.
8. Les automates:
De la boîte noire à l'outil adaptable de conduite
9. Lieux de commandes et de signalisation:
Définir la fonction exclusive de chacun
10. Les alarmes
11. Ecran - clavier – imprimante :
Ne se justifient que s'ils permettent de mémoriser les informations, non dispo¬nibles autrement, indispensables à l'équipe d'embouteilleurs pour gérer sa ligne
12. Indicateurs de déréglage, de dérive, de désynchroni-sation et de leurs causes:
Signes d'appropriation de la machine par l'opérateur, ils sont une condition de l'anticipation des incidents et de la fiabilisation des installations
13. Les réglages et les échanges
14. L'entretien conditionnel
Supports, accès, appareils nécessaires au suivi du fonctionnement de la machine

Mots-clés

guide de conception machine, maintenance, ateliers automatisés, robots, ouvriers professionnels, fiabilisation

Disciplines concernées

Anthropologie, Ergonomie, Gestion, Histoire des Sciences et des Techniques, Philosophie, Sciences cognitives, Science de l’ingénieur, Science du politique, Sociologie

Contexte d’écriture

Contribution
à l’évolution du questionnement personnel
à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international
à la diffusion des résultats de la recherche
à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques
en cours de recension

compte-rendu
note critique
notice bibliographique
commentaire
quelques citations

Pertinence actuelle

Voir aussi

Date de la mise en ligne de l’article

2015.08.10

Dates des mises à jour

Fichier attachéTaille
Guide de conception de lignes automatisées d embouteillage-verre conduites par des ouvriers professionnels.pdf208.88 Ko