Nombre, volume annuel et caractéristiques des modèles Peugeot, Citroën et Simca, 1945-2012

Référence

Freyssenet M., Nombre, volume annuel, année de lancement et d’arrêt, plate-forme, versions de carrosserie, type de motorisation, lieux de production des modèles des marques Peugeot, Citroën, Simca-Chrysler-Talbot, 1945-2012. Document d'enquête: trois tableaux et trois graphiques. Édition numérique, freyssenet.com, 2012 et mises à jour, 225 Ko. ISSN 7116 0941.

Le fichier est téléchargeable en allant à la fin de cette page.

Recherche à l’origine

La trajectoire de PSA

Présentation des tableaux et des graphiques

But

Etude sur la compétitivité de PSA

Contenu

Pour chacune des trois marques, le fichier comprend :
- un premier tableau qui donne le production annuelle des différents modèles de véhicules particuliers et d’utilitaires légers (- 5t), leurs années de lancement et d’arrêt, leur production cumulée sur leur durée de vie, le segment de marché pour lequel ils sont chacun destinés, le type de véhicule qu’ils représentent (véhicules particuliers, véhicules utilitaires légers, véhicules militaires, véhicules industriels), la plate-forme sur laquelle ils sont basés, leur « empattement », les versions de carrosserie qu’ils offrent (berline 2-4-5 portes, coupé, cabriolet, break, pick-up), leur motorisation (combinaison de la localisation du moteur et du type de traction), enfin leurs usines d’assemblage.
- un graphique qui donne en aires cumulées le volume annuel des différents modèles
- un deuxième tableau qui a été construit pour calculer le nombre de modèles offerts chaque année.

Définitions

Les véhicules particuliers (VP) sont des véhicules à moteur ayant au moins quatre roues, affectés au transport des personnes, comportant, outre le siège du conducteur, huit places assises au maximum.
Les véhicules utilitaires légers (VUL), appelés aussi petits véhicules utilitaires (PVU) sont des véhicules à moteur ayant au moins quatre roues, affectés au transport des marchandises. La masse autorisée exprimée en tonne constitue la limite entre les véhicules utilitaires légers et les véhicules industriels. Cette limite a varié dans le temps : de 3,5t à 6t. La limite actuelle est 5t.
Les véhicules légers (VL) sont la somme des VP et des VUL.
Les véhicules industriels (VI) sont des véhicules affectés au transport des marchandises, d’une masse autorisée de 3,5t à 6t et au-delà, suivant les périodes. Cette catégorie comprend les tracteurs routiers, mais n’inclut pas les tracteurs agricoles. Les cars et les bus sont assimilés aux véhicules industriels.
Les véhicules utilitaires (VU) sont la somme des VUL et des VI.
Les véhicules militaires constituent une catégorie à part.

Pour qu’un modèle soit attribué à un constructeur, il faut
1. qu’il soit produit par ce constructeur ou une de ses filiales contrôlées majoritairement ou à égalité avec un autre constructeur, ou bien encore qu’il soit produit par un constructeur local sous licence à partir de pièces fournies par le constructeur
2. ou bien qu’il soit "rebadgé" et vendu sous sa ou ses marques, lorsqu’il s’agit d’un modèle conçu et produit par un autre constructeur

Un modèle se définit par une appellation commerciale distincte et par des caractéristiques substantiellement différentes de celles des autres modèles. Ces deux caractéristiques n’ont pas toutefois la même importance. Si les caractéristiques d’un véhicule, conservant le même nom, ont changé, on considère que l’on a affaire en fait à deux modèles. C’est le cas lorsque l’on passe d’une génération à une autre d’un véhicule, ou lorsqu’une version de carrosserie d’un même modèle implique un usage différent (véhicule utilitaire versus véhicule particulier) ou/et s’accompagne d’une modification de l’empattement (entre 10 et 20 cm) et/ou du style (monospace, cross over, SUV). Inversement, si un véhicule porte un nom différent dans un autre pays, mais conserve les mêmes caractéristiques à quelques modifications près, on considère qu’il s’agit en fait d’un seul modèle, … sauf s’il s’agit d’un modèle d’un autre constructeur « rebadgé ».

Indicateur

Sources et modalités d’élaboration des tableaux

Les données concernant la production annuelle par modèle ont été puisées dans Chanaron J.J., Annuaire Statistique de l'Automobile, séries longues, GERPISA, 1987, 188 p., pour les années 1945-1985, dans les rapports annuels de PSA pour les années 1986-1987, dans la publication annuelle du CCFA : « L’industrie automobile française. Analyses et statistiques » pour les années 1988 et suivantes.

Les données concernant les caractéristiques des modèles et leurs lieux de production proviennent, des catalogues des constructeurs concernés, de la Revue automobile suisse et de Wikipedia.

Dans les tableaux « Volume annuel… », l'espace de temps entre deux nouveaux modèles est en vert, lorsque il n'est que d'une année, en jaune quand il est de deux années, en rouge quand il est de trois et plus. L'année est considérée sans production, lorsque le lancement ou l'arrêt d'un modèle s'est fait en toute fin ou tout début d'année et que la production a été très faible.

Les années en grisé dans les tableaux « Nombre de modèles de… » ne sont pas prises en compte dans le calcul du nombre de modèles, car elles correspondent à un lancement en toute fin d’année avec moins de 1000 véhicules produits, ou à l’année d’arrêt en tout début d’année avec également moins de 1000 exemplaires produits.

La production cumulée d'un modèle n'est donnée que lorsque sa production a été définitivement arrêtée.

La production annuelle de certains modèles n'est pas connue. A défaut, elle est parfois remplacée par le volume de ventes

Nature de l’information

Périmètre

Le périmètre du Groupe est celui de l'année considérée.

Qualité de l’information
Comparabilité

Commentaires

Mots-clés

Automobile, PSA, Peugeot, Citroën, Simca, SimcaChrysler, Talbot, production automobile, modèle automobile, année de lancement, plate-forme

Disciplines concernées

Économie, Gestion, Géographie, Histoire, Histoire des Sciences et des Techniques, Science du politique, Sociologie, Statistique

Analyse des résultats

Contribution
à l’évolution du questionnement personnel
à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international
à la diffusion des résultats de la recherche
à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques

Pertinence actuelle

Voir aussi

Freyssenet M., Production mondiale de véhicules particuliers, commerciaux et utilitaires légers de PSA, Peugeot, Citroën et Simca-Talbot: 1945-2012. Document d’enquête. Un tableau et un graphique. Édition numérique, freyssenet.com, 2008 et mises à jour, 52 Ko. ISSN 7116 0941.

Freyssenet M., La production mondiale de véhicules automobiles Peugeot, Citroën, Simca, par modèle, 1945-2012. Cinq tableaux et cinq graphiques. Document d’enquête. Édition numérique, freyssenet.com, 2008 et mises à jour, 396 Ko. ISSN 7116 0941.

PSA: trop de modèles ! Freyssenet M., La production mondiale de Peugeot, puis du Groupe PSA par modèle et segment, véhicules particuliers et utilitaires, 1945-2012. Document d’enquête : un tableau et deux graphiques. Édition numérique, freyssenet.com, 2012, 136 Ko. ISSN 7116 0941.

Sites des sources

http://www.psa-peugeot-citroen.com
http://oica.net
http://www.ccfa.fr

Date de mise en ligne du document

2012.12.02

Dates des mises à jour

2013.05.04

Fichier attachéTaille
Modeles de Citroën, Peugeot, Simca-Chrysler-Talbot, nombre et volume annuels 1945-2012.xlsx222.15 Ko