Production et marché automobiles en Europe, par pays ou groupe de pays, 1945-2015

Référence

Freyssenet M., Production automobile et immatriculations de véhicules neufs en Europe, par pays ou groupe de pays, 1945-2015. Document d'enquête: quatre tableaux, onze graphiques. Édition numérique, freyssenet.com, 2011, 142 Ko. ISSN 7116 0941.

Le fichier est téléchargeable en allant à la fin de cette page.

Recherche à l’origine

Attractivité des pays et compétitivité des firmes

Présentation des tableaux et des graphiques

But

Contenu

Définitions

Par production automobile, il faut entendre la production de véhicules à quatre roues autonomes. Elle comprend les véhicules particuliers et les véhicules utilitaires (fourgonnettes, camions, bus, etc.)

Indicateur

Le critère d’attribution d'un véhicule produit a varié dans le temps et varie encore selon les pays. Jusqu’en 1946, a prévalu le critère du châssis. Était producteur d’un véhicule le pays qui en avait fabriqué le châssis. En effet, au début de l’automobile, il était très fréquent que le carrossage du véhicule se fasse dans le pays (ou la région) du client par des artisans ou petits industriels locaux. Ce critère a été conservé, alors que très vite les constructeurs ont intégré l’activité de « carrosserie-montage » pour les véhicules particuliers et les bus. Il est à noter que le carrossage local reste vrai encore aujourd’hui pour nombre de camions.

À partir de 1946, une distinction commence à s’imposer entre la production complète (CBU, completely built up), et l’assemblage de véhicules, soit à partir de la totalité des pièces détachées (CKD, completely knocked down), soit à partir de sous-ensembles (SKD, semi-knocked down). Les pays qui assemblent des CKD ou des SKD ne sont pas considérés comme des pays producteurs d’automobiles. Leur « production » n’est pas comptabilisée dans la production mondiale pour éviter les « doubles comptes ».

Mais très vite la réalité est devenue plus complexe, avec les politiques nationales imposant aux constructeurs de se fournir en pièces détachées auprès de fabricants locaux. Il a fallu définir un « taux d’intégration » à partir duquel un véhicule était ou non attribué à un pays. Malheureusement, les constructeurs automobiles et leurs pays d’origine ne sont pas parvenus à s’entendre sur un taux commun. Les organismes internationaux en charge des statistiques automobiles doivent donc se livrer à des ajustements pour éviter les trop criantes distorsions.

Alors que les discussions pour harmoniser les taux s’éternisent, la réalité semble rendre caduque le critère lui-même. L’éclatement international de la production des composants automobiles depuis deux décennies a conduit par exemple les constructeurs français à abandonner le critère du taux d’intégration au profit du véhicule en « tombée de chaîne ». La production d’un véhicule est attribuée au pays qui en assure l’assemblage final. La France est pour l’instant le seul pays à avoir adopté ce nouveau critère. S’il devait se généraliser, on assisterait à un renversement complet. L'assemblage final, de critère de non-production deviendrait le critère de production!

Les immatriculations des véhicules neufs par le premier acquéreur ou utilisateur est un indicateur qui présuppose une obligation légale, l’instauration d’un service public de la « carte grise » et une centralisation nationale de l’information ; Elles englobent aussi bien les ventes que les attributions ou réquisitions pour des personnes, des administrations ou des collectivités, cas que l’on peut observer dans certains pays et à certaines époques.

Sources et modalités d’élaboration du tableau

Elles sont données en cliquant sur le coin rouge des entrées « Production » ou « Immatriculations » de chacun des pays.

Nature de l’information

Périmètre

The 17 West European countries in the row: "Production et immatriculations automobiles en Europe occidentale 17 pays”
include: Germany, Austria, Switzerland, Belgium, Nederlands, Luxemburg, Denmark, Finland, Sweden, Norway, Great Britain, Irland, France, Italy, Spain Portugal, Greece. The following countries are not taken in account: Liechtenstein, Iceland, Groenland, Monaco, Andorra, Vatican, San Marin, Cyprus, Malta.

Central Europa includes Poland, Hungary, Czech Republic, Slovakia

The Balkans gather: Slovenia, Croatia, Bosnia, Serbia, Montenegro, Macedonia, Albania, Bulgaria, Romania

Qualité de l’information

Comparabilité

Si les pays fournissent toutes les informations nécessaires pour faire la part des véhicules « produits » sur place et celle des véhicules simplement « assemblés », permettant ainsi à l’OICA (Organisation Internationale des Constructeurs Automobiles) d’éliminer les double-comptes dans les totalisations régionales, ils considèrent néanmoins que leur production nationale est la somme des véhicules « produits » et des véhicules « assemblés ».

Le problème se pose particulièrement pour deux pays parmi ceux qui sont analysés ici séparément : la Belgique et le Portugal, où les véhicules étaient ou sont surtout « assemblés ».

Commentaires

Mots-clés

production automobile, marché automobile, Europe occidentale, Europe centrale

Disciplines concernées

Économie, Géographie, Histoire, Science du politique, Sociologie

Analyse des résultats

Voir aussi

Freyssenet M., La production automobile mondiale, des quatre continents et des principaux pays constructeurs, 1898-2015. Document d'enquête: quatre tableaux et sept graphiques commentés. Édition numérique, freyssenet.com, 2007 et mises à jour, 357 ko. ISSN 7116 0941.

Freyssenet M., Les ventes mondiales d'automobiles neuves et les principaux marchés, 1898-2015. Document d'enquête: trois tableaux et quatre graphiques commentés. Édition numérique, freyssenet.com, 2007 et mises à jour, 290 Ko. ISSN 7116 0941.

Sites des sources

http://oica.net
http://www.ccfa.fr
http://www.acea.be
http://smmt.co.uk
http://wardsauto.com

Date de mise en ligne du document

2011.03.21

Dates des mises à jour

2012.10.01, 2013.03.07, 2014.12.15, 2015.03.26, 2016.12.23

Fichier attachéTaille
* Prod et immat en Europe par pays ou groupe de pays, 1945 2015.xlsx138.2 Ko