Modèles industriels et formes sociales d’automatisation

Référence du texte

Freyssenet M., “Modèles industriels et formes sociales d’automatisation”, in Jean-Claude Sperandio (dir.), Actes du Colloque “Ergonomie et production industrielle. L’homme dans les nouvelles organisations, XXXème Congrès de la Société d’Ergonomie de Langue Française, 27-29 Septembre 1995, Biarritz, pp 10-16. Édition numérique : freyssenet.com, 2010, 163 Ko, ISSN 1776-0941.

Ce texte peut être téléchargé. On trouvera le fichier au bas de cette page.

Il a été également publié l'année suivante in Jean-Claude Sperandio (dir.), L'ergonomie face aux changements technologiques et organisationnels du travail humain, Éditions Octares, Toulouse, 1996, pp 27-35. Édition numérique : freyssenet.com, 2010, 163 Ko, ISSN 1776-0941, ouvrage contenant une sélection des communications du colloque précédent.

Il est la reprise et le développement d’une précédente communication présentée au séminaire “L’avenir du travail dans les systèmes productifs, nouvelles rationalisations, place du sujet, rôles du collectif”, organisé du 16 au 20 mai 1994 par le Département Ergonomie et Écologie Humaine du CEP de l’Université Paris I. Cette communication a été publiée sous le titre Modèles industriels, choix techniques et division du travail, in Performances humaines et techniques, septembre 1994, n° hors série, pp 76-80.

Résumé

Comme hier, il n’existe pas aujourd’hui un seul modèle industriel viable et performant. L’auteur montre que les innovations toyotiennes ont visé à limiter la baisse d’efficacité de la production additive en ligne lorsque la demande est devenue variée et variable, sans toutefois remettre en cause les principes de cette production et sans changer la nature du travail. Ce système est aujourd’hui contraint d’abandonner plusieurs des dispositifs qui en ont fait la force, pour résoudre la crise du travail auquel il doit faire face au Japon. Si l’on entend par modèles industriels ces processus périodiques de mise en cohérence interne et en pertinence externe des changements techniques, organisationnels, gestionnaires et sociaux dans les entreprises, alors on doit également s’interroger sur la contradiction qui paraît de plus en plus manifeste entre l’automatisation telle qu’elle est généralement conçue aujourd’hui et les organisations qui se voudraient qualifiantes. Une solution possible est probablement à rechercher dans la “production réflexive” qui remplace l’additivité et la fluidité par la production holiste en station fixe et qui permet de penser une autre forme sociale d’automatisation. Mais comme tout modèle industriel, sa viabilité et sa diffusion dépendent de conditions sociales à réunir, impliquant une évolution profonde du rapport salarial.

Plan

1. Les conditions de possibilité du toyotisme
2. la contradiction entre automatisation prescriptive et organisation qualifiante
3. Une piste ouverte, puis fermée et de nouveau réouverte

Mots-clés

Automatisation, modèles industriels, toyotisme, organisation qualifiante, Uddevalla, production réflexive.

Disciplines concernées

Économie, Ergonomie, Gestion, Histoire, Histoire des Sciences et des Techniques, Psychologie, Sciences cognitives, Science de l’ingénieur, Sociologie

Contexte d’écriture

Contribution
à l’évolution du questionnement personnel
à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international
à la diffusion des résultats de la recherche
à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques

Pertinence actuelle

Voir aussi

✔ Boyer R., Freyssenet M., Les modèles productifs, Paris, Repères, La Découverte, 2000, 128 p. Version en espagnol, Boyer R., Freyssenet M., Los modelos productivos, Lumen Humanitas, Buenos Aires, Mexico, 2001, 115 p. Version anglaise révisée, Boyer R., Freyssenet M., The productive models. The conditions of profitability, Londres, New York, Palgrave, 2002, 126 p. Version allemande révisée et augmentée, Boyer R., Freyssenet M., Produktionmodelle, Ein e Typologie am Beispiel der Automobilindustrie, Edition Sigma, Berlin, 2003, 160 p. Deuxième publication en espagnol, Boyer R., Freyssenet M., Los modelos productivos, Editorial Fundamentos, Madrid, 2003, 155 p. Version italienne révisée et augmentée., Boyer R., Freyssenet M., Oltre Toyota. I nuovi modelli produttivi, EGEA, Università Bocconi Editore, Milano, 2005, 170 p.

✔ Freyssenet M., “La production réflexive, une alternative à la production de masse et à la production au plus juste?”, Sociologie du Travail, n°3/1995, pp 365-388. Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 320 ko, ISSN 1776-0941. Version modifiée et augmentée en anglais, Freyssenet M., “Reflective production: an alternative to mass-production and to lean production?”, Economic and Industrial Democracy, vol. 19, n°1, february 1998, pp 91-117.Digital publication, freyssenet.com , 2006, 280 Ko, ISSN 1776-0941.

Sites possibles d’achat ou de commande en ligne de la publication papier

Date de la mise en ligne de l’article

2010.01.05

Dates des compléments et modifications apportés à la fiche de présentation

2010.01.10

AttachmentSize
Les modeles industriels et formes sociales d automatisation.pdf123.83 KB