Le concept de rapport social

Images

Référence

Freyssenet M., "Le concept de rapport social peut-il fonder une autre conception de l'objectivité et une autre représentation du social?", in Freyssenet M. et Magri S. (dir.), Les rapports sociaux et leurs enjeux, CSU, Paris, tome 1, 1989, pp 9-23. Édition numérique, freyssenet.com, 2006, 210 Ko.

Ce texte n’a connu qu’une seule version.

Résumé

Les personnes sont insérées et vivent plusieurs rapports sociaux qui s'articulent, se hiérarchisent, et éventuellement se contredisent dans leurs pratiques. Celles-ci ne peuvent donc se déduire directement d'aucun de ces rapports particuliers. On peut toutefois les interroger du point de vue de chacun d'eux.

La démarche consiste d’abord à identifier et à interroger les pratiques du point de vue de l’enjeu qui caractérise chaque rapport social, puis à analyser en quoi elles contribuent à en modifier les termes. Orientée vers la découverte du sens pratique des pratiques, elle libère de la méthode consistant à classer les pratiques selon leur ressemblance en supposant qu'elles ont de ce fait même origine et même sens. Elle ne prétend pas épuiser les significations du réel. Elle n'élimine pas, au contraire, les pratiques peu fréquentes. Enfin, elle intègre l'histoire et ses conflits. Elle est une étape vers une autre démarche, capable de traiter simultanément plusieurs rapports sociaux et les régulations dont ils sont l’objet au niveau de chaque société et chaque individu, et d'analyser comment, combinés, ils organisent les pratiques et les chargent de sens.

En mettant au coeur de chaque rapport social l’enjeu qui l’a historiquement constitué et à partir duquel il évolue, on sort d’une conception où les sujets sont de simples “supports” de ces rapports. Le concept de rapport social permet enfin, s’il n’est pas réduit à une catégorie descriptive, de dépasser la partition du social communément admise entre l’économique, le politique, le symbolique, etc. et le débat sans fin sur la prééminence d’une instance par rapport à l’autre. On peut en effet vérifier historiquement qu’un rapport social peut se diffuser à toutes les activités humaines, sous certaines conditions. À ce titre, chaque rapport social a une économie, une symbolique, des techniques, etc. propres.

Plan

1. Rapport sociaux et sujets
1.1. Les implicites des démarches sociologiques les plus fréquentes
1.2. Un parti pris de recherche de concepts opératoires
1.3. Un sujet qui acquiert une intelligence pratique des rapports sociaux dans lesquels il est impliqué

2. Rapports sociaux et catégorisation des activités humaines
2.1. La représentation du social à partir de laquelle nous travaillons
2.2. Trois raisons pour remettre en cause cette représentation
2.2. Une conclusion provisoire et les problèmes qu'elle soulève
2.4. Bien que non tranché, ce débat a des conséquences pratiques

3. Comment poursuivre la réflexion tout en construisant des concepts opératoires?

Mots-clés

Rapport social, sujet, objectivité, pratiques, catégorisation du social.

Disciplines concernées

Anthropologie, Économie, Histoire, Philosophie, Psychologie, Science du politique, Sociologie.

Contexte d’écriture

Dans la conjoncture scientifique de l’époque, il s’agissait notamment de faire le point des limites rencontrées par les démarches structuralistes et de trouver les moyens d’intégrer dans l’analyse sociologique l’histoire faite et celle qui se fait, sans céder au subjectivisme montant.

Place

dans l’évolution du questionnement personnel
Ce texte, comme celui qui lui est associé (Freyssenet M., "Le rapport capital-travail et l'économique", in Freyssenet M., Magri S. (dir.), Les rapports sociaux et leurs enjeux, Paris CSU, tome 2, 1990, pp 5-16.), constitue un deuxième jalon important, après le premier texte (Freyssenet M., "Les rapports de production: travail productif et travail improductif", Paris, CSU, 1971, 37 p. ) ayant ouvert la voie vers le projet d’une théorisation des rapport sociaux.

dans la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
Ce texte a été écrit pour la séance introductive du séminaire du CSU 1986-1988 « Les rapports sociaux et leurs enjeux ». Il a été un des textes qui ont orienté le débat et la réflexion du laboratoire au cours de ce séminaire.

dans le débat scientifique national et international
Le débat ouvert a débordé quelque peu les limites du CSU à travers les intervenants extérieurs invités (Colette Guillaumin, Pierre Vidal-Naquet, Nona Mayer, Claudine Herzlich, Jeannine Pierret, Maurice Godelier, Robert Castel, Anne-Marie Daune-Richard) et les auditeurs intéressés. Notons que Maurice Godelier a saisi l’occasion de ce séminaire pour mentionner l’évolution de sa pensée. C’est probablement sur les travaux concernant ce qui a été appelé "les rapports sociaux de sexe" et "les rapports de genre" que l’influence du débat a été le plus visible.

dans la diffusion des résultats de la recherche
Les Actes du séminaire ont été publiés trois ans plus tard pour le premier volume correspondant à la première année du séminaire (1986-1987) et trois ans plus tard également pour le second correspondant à la deuxième année (1987-1988), dans une collection du CSU à diffusion limitée.

dans la valorisation des résultats de la recherche
Aucune identifiable.

Références, commentaires, notes critiques

La collecte est encore à faire

Pertinence actuelle

On y trouve les principales pistes orientant le projet de théorisation des rapport sociaux.

Voir aussi

✔ Freyssenet M., “Les rapports de production: travail productif et travail improductif”, Paris, CSU, 1971, 59 p. Édition numérique, freyssenet.com, 2006, 504 Ko.

✔ Freyssenet M., “Le rapport capital-travail et l’économique”, in Freyssenet M., Magri, S.(dir.), Les rapports sociaux et leurs enjeux, Paris, CSU, tome 2, 1990, pp 5-16. Édition numérique freyssenet.com, 158 Ko.

Freyssenet M., Magri S., (dir.), Les rapports sociaux et leurs enjeux, Paris, CSU, 1989, vol 1, 208 p.

Freyssenet M., Magri S., (dir.), Les rapports sociaux et leurs enjeux, Paris, CSU, 1990, vol. 2, 154 p.

✔ Freyssenet M., Le concept de rapport social, comme socle possible et acceptable d’une approche intégrée en sciences sociales, Colloque International Recherche&Régulation 2015 « La théorie de la régulation à l’épreuve des crises », Paris : 10-12 juin . Éditions numériques, freyssenet.com, 2015, 1,21 Mo, ISSN 7116-0941. En espagol, Freyssenet M., De los modelos productivos al concepto de relación social, un intento de hacer converger las ciencias sociales, IX Congreso Nacional de la Asociación Mexicana de Estudios del Trabajo : El Trabajo que México necesita, Aguascalientes, 5-7 de Agosto 2015. Edición numérica : freyssenet.com, 2015, 60 Ko, ISSN 7116-0941.

Voir aussi l'entrée Publications par élément d'une possible théorisation des rapports sociaux

Dates de mise en ligne des versions téléchargeables

2006.02.01

Dates des mises à jour

2015.09.17

Fichier attachéTaille
Le concept de rapport social peut-il fonder une autre conception de l'objectivité et une autre représentation du social?.pdf208.52 Ko