Pourquoi le travail et les relations professionnelles ne sont plus au centre de la réflexion du GERPISA?

Référence du texte

Freyssenet M., Pourquoi le travail et les relations professionnelles ne sont plus au centre de la réflexion du GERPISA?, La Lettre du GERPISA, janvier 2003, n° 165, pp 3-7. Éditions numériques, gerpisa.univ.fr, 2003, 248 Ko ; freyssenet.com, 2007, 108 Ko, ISSN 7116-0941.

Ce texte peut être téléchargé sous deux formes : le texte seul, le numéro de La Lettre du GERPISA dans lequel il a été publié. On trouvera les fichiers correspondants en allant à la fin de cette page.

Résumé

Début des années 80, le GERPISA a été créé par un petit noyau de chercheurs, économistes, historiens, sociologues, qui avaient été très impliqués dans les débats sur l’évolution de la division du travail durant la décennie précédente. Si les élaborations théoriques en sciences sociales du travail proposées à l’époque rendaient raisonnablement compte de la crise du travail des années 1965-74, elles ne permettaient pas d’expliquer la perte durable de profitabilité de nombreuses firmes après 1974 et l’impuissance des syndicats et des salariés à trouver des moyens efficaces pour lutter contre les suppressions d’emploi et la montée du chômage. Il en est résulté la création du GERPISA. Pour refonder l’analyse du travail, des travailleurs et des relations professionnelles, il a fallu faire des détours considérables, transgresser les frontières disciplinaires, s’approprier des méthodes et réinterpréter des résultats élaborés sous d’autres paradigmes et dans d’autres buts. Ces détours ont demandé beaucoup de temps. Ils trouvent vingt ans après, leur pleine justification par les résultats obtenus

Mots-clés

GERPISA, Théorie de la Régulation, lean production, travail, faillite d’entreprise, relations professionnelles, modèle productif.

Disciplines concernées

Économie, Ergonomie, Géographie, Gestion, Histoire, Histoire des Sciences et des Techniques, Science de l’ingénieur, Science du politique, Sociologie.

Contexte d’écriture

Contribution
à l’évolution du questionnement personnel
à la production scientifique du réseau ou du laboratoire d’appartenance
au débat scientifique national et international
à la diffusion des résultats de la recherche
à la valorisation des résultats de la recherche

Références, commentaires, notes critiques

Pertinence actuelle

Voir aussi

✔ Freyssenet M., Lung Y., Le chantier du schéma d’analyse du GERPISA, La Lettre du GERPISA, n° 163, novembre 2002, pp 5-6, Éditions numériques, gerpisa.univ-evry.fr, 2002, 108 Ko; freyssenet.com, 2007, 316 Ko, ISSN 7116-0941.

✔ Freyssenet M., Mais pour qui travaillons-nous ?, La Lettre du GERPISA, novembre 2002, n° 163, pp 7-10. Éditions numériques, gerpisa.univ.fr, 2002, 316 Ko ; freyssenet.com, 2007, 100 Ko, ISSN 7116-0941.

✔ Freyssenet M., Pourquoi parler de modèles ‘productifs’, alors que la valeur réside aujourd’hui dans la conception et que les profits sont essentiellement financiers ?, La Lettre du GERPISA, février 2003, n° 166, pp 4-7. Éditions numériques, gerpisa.univ.fr, 2003, 324 Ko ; freyssenet.com, 2007, 88 Ko, ISSN 7116-0941.

✔ Freyssenet M., Trois one best way, au lieu d’un ! Avons-nous vraiment avancé ?, La Lettre du GERPISA, mars 2003, n° 167, pp 4-8. Éditions numériques, gerpisa.univ.fr, 2003, 188 Ko ; freyssenet.com, 2007, 108 Ko, ISSN 7116-0941.

✔ Freyssenet M., Ne sous-estimons nous pas les facteurs de convergence, pour les besoins de la démonstration?, La Lettre du GERPISA, avril 2003, n° 168, pp 9-12. Éditions numériques, gerpisa.univ.fr, 2003, 280 Ko ; freyssenet.com, 2007, 96 Ko, ISSN 7116-0941.

✔ Freyssenet M., Construire le schéma d’analyse du GERPISA, communication au Comité de direction du GERPISA, 21-12 mars 2003, Édition numérique, freyssenet.com, 2007, 120 Ko, ISSN 7116-0941.

Sites possibles d’achat ou de commande en ligne de la publication papier

http://www.gerpisa.univ-evry.fr/

Date de la dernière mise à jour de la fiche de présentation

2007.11.16

Date de la mise en ligne de l’article

2007.11.16, Freyssenet M., « Pourquoi le travail et les relations professionnelles ne sont plus au centre de la réflexion du GERPISA », La Lettre du GERPISA, janvier 2003, n° 165, pp 3-7. Éditions numériques, gerpisa.univ.fr, 2003, 248 Ko ; freyssenet.com, 2007, 108 Ko, ISSN 7116-0941.

Fichier attachéTaille
Pourquoi le travail et les relations professionnelles ne sont plus au centre de la reflexion du GERPISA.pdf105.26 Ko
La Lettre du GERPISA n 165.pdf244.49 Ko