Éditorial, octobre 2006. Le Monde qui a changé la machine (suite)

Comme annoncé en juillet, les textes préparatoires à un ouvrage co-écrit avec Robert Boyer, dont le titre sera probablement « Le monde qui a changé la machine. Un essai d’interprétation de l’histoire mondiale des firmes automobiles », ont continué à être mis en ligne. Six nouveaux textes sont venus s’ajouter aux quatre installés en juillet. Il en reste encore deux: le premier devant alimenter l’introduction de l’ouvrage, le deuxième sa conclusion. Suivront des annexes : un glossaire des notions élaborées, et une annexe statistique expliquant comment nous avons quantifié les différentes combinaisons de sources de profit exploitées par les constructeurs automobiles et l’évolution de ces combinaisons entre 1965 et 1995. Tous les tableaux, graphiques et figures élaborés n’ont pu encore être insérés dans les textes, en raison de la remise en forme qu’exige leur mise en ligne. Cela sera fait progressivement. On se reportera à l’éditorial d’août pour avoir plus de précisions sur ce projet d’ouvrage et sur les raisons d’en publier les textes préparatoires.

La baisse de fréquentation prévisible du site en juillet (60 visites quotidiennes en moyenne au lieu de 74 en juin) ne s’est pas curieusement prolongée en août. Bien au contraire, puisque le nombre moyen est monté à 78 ce mois-là, et a fait ensuite un bond à 125 en septembre. Il en est de même du nombre de textes téléchargés : 609 en août, 834 en septembre. 8% des visiteurs restent plus d’un quart d’heure à parcourir le site. 10% l’enregistrent dans leurs favoris. En six mois, 10.155 visiteurs différents ont effectué 14.509 visites et téléchargé 3.295 textes et documents, sans compter les pages de présentation imprimées qui ne sont pas comptabilisées.