Éditorial, avril 2006. Le premier mois du site

Le premier mois du site

La création d’un site et son référencement dans les principaux moteurs de recherche génèrent d’eux-mêmes un nombre toujours impressionnant de pages lues. Du 1 au 31 mars, 9828 pages du site ont été ouvertes, à l’occasion de 603 connexions (appelées aussi visites) faites par 438 visiteurs différents, à l’exclusion des administrateurs du site. Les visites sont devenues plus fréquentes à partir du moment où le très apprécié portail français des sciences sociales « Liens Socio » a informé ses abonnés et visiteurs de l’ouverture du site et l’a classé parmi les plus riches. D’autres réseaux de chercheurs en France et à l’étranger et des revues seront également informés dans les semaines qui viennent. On peut lire par ailleurs au bas de chaque page le nombre cumulé de lectures faites de la page concernée.

Le pari du site ne sera toutefois véritablement gagné que s’il parvient à susciter des commentaires, des débats et des coopérations autour notamment d’une possible théorisation des rapports sociaux. On pourra en juger lorsque les textes nécessaires pour en faire comprendre l’enjeu seront écrits et mis en ligne. Pour l’instant, les connexions, autres que celles établies à partir des moteurs de recherche, semblent être des connexions de découverte du site. Le visiteur passe d’une page à l’autre pour se faire une idée de ce qu’il peut y trouver.

Au cours du mois de mars, des nouveautés ont été introduites, dont on trouvera la liste détaillée à l’entrée « nouveautés du mois – nouveautés de mars 2006 ». Onze textes ont été mis en ligne, dont cinq, bien qu’anciens, sont néanmoins publiés pour la première fois. Ils s’ajoutent aux textes et aux pages de présentation installés dès l’ouverture. Sur les 500 références environ que compte à ce jour la liste des publications par année (à l’exclusion des entretiens à la presse écrite et audiovisuelle), 87 font l’objet de 37 pages de présentation (aujourd’hui en français, et petit à petit en anglais) et donnent accès à 41 textes téléchargeables. Les écarts entre ces trois nombres s’expliquent par le fait que plusieurs références sont regroupées dans une même page (notamment les traductions et les versions très proches d’un même texte). En outre, toutes les références n’ouvrent pas sur un texte téléchargeable, lorsque celui-ci n’est pas libre de droit ou n’a pas pu encore être numérisé. À l’avenir, le nombre de références documentées et les nombres de pages de présentation et de textes téléchargeables devraient se rapprocher. Chaque traduction fera en effet l’objet d’une page particulière dans la langue concernée. Les textes anciens seront progressivement numérisés.

Les visiteurs ont pu au cours du mois de mars rencontrer quelques petits problèmes de navigation et notamment lire le terrible ‘Not found’ après avoir cliqué sur un texte normalement téléchargeable. Ce problème a été réglé, après avoir compris que le logiciel ne tolère pas les apostrophes dans les titres des textes « attachés » ! De même, certains textes avaient dû être découpés en plusieurs fichiers, ceux-ci ne pouvant excéder 1,5 Mo. Problème résolu : ils pourront dorénavant peser jusqu’à 15 Mo. Par contre un troisième problème n’a pu encore être éliminé. L’image qui figure normalement en tête de certaines pages de présentation est parfois remplacée par un point d’interrogation dans un carré bleu. La balise de l’image est pourtant correctement codée. Si quelqu’un connaît l’origine du problème et la solution, qu’il n’hésite pas à le faire savoir. Plus généralement, je serai très reconnaissant à tous ceux qui me signaleraient d’autres difficultés de navigation que je n’aurais pas repérées, des imperfections, des défauts et des erreurs de toute nature, en envoyant un commentaire ou un courriel à

.