Animation et valorisation scientifiques

À la recherche de formes fécondes de coopération scientifique et d’une « relation de recherche » avec les acteurs sociaux

1. Les premières tentatives de travail coopératif de 1964 à 1976
1.1. Le devenir d’une commune rurale dans la périphérie de Lyon, étudié par un groupe d’étudiants post licence
1.2. Des enquêtes enrichies par les acteurs concernés
1.3. La tentative de constitution d’un groupe sur la “Division du travail”

2. La création et l’animation du GERPISA de 1981 à 1987

3. La participation au MIDES de Renault de 1983 à 1984

4. Le séminaire du CSU “ Les rapports sociaux et leurs enjeux ” de 1986 à 1988

5. La direction scientifique du GIP Mutations Industrielles de 1986 à 1991
5.1. L'enjeu du GIP MI
5.2. La mise au point progressive d'une démarche de recherche en entreprise et ses résultats
5.3. L'arrêt d'une dynamique

6. La co-direction du GERPISA de 1992 à 2005, et de ses deux premiers programmes internationaux de 1993 à 2000
6.1. La transformation du GERPISA en réseau international
6.2. Les principes de coopération entre chercheurs et avec les acteurs sociaux
6.3. La co-direction des deux premiers programmes internationaux: “Émergence de nouveaux modèles industriels”, 1993-1996, “L’industrie automobile entre mondialisation et régionalisation", 1997-2000
6.4. Quelques enseignements tirés de l'expérience de coopération internationale et interdisciplinaire du GERPISA

7. Séjours et missions d’études à l’étranger et accueil de chercheurs étrangers
7.1. Séjours et missions à l’étranger
7.2. Accueil et invitations de chercheurs étrangers

8. Liste des activités plus « classiques » de gestion de la recherche et de valorisation
8.1. Activités de programmation, d’administration et d’évaluation de la recherche
8.2. Activités « classiques » de valorisation