Les conditions de la profitabilité. Retour sur l'histoire de l'industrie automobile.

Référence de la présentation diapositives

Freyssenet M., Les conditions de la profitabilité. Retour sur l'histoire de l'industrie automobile, Diapositives de présentation, Conférence à l'École polytechnique et à HEC, 15 mars 2014. Éditions numériques, freyssenet.com, 2014, 60 Ko, ISSN 1776-0941.

Cette conférence a été donnée annuellement depuis 2008.
La version présentée ici est celle de 2014.

La présentation-diapositives est téléchargeable en allant à la fin de cette page.

Résumé

1. Des simplifications parfois nécessaires, mais souvent désastreuses, de l’histoire de l’industrie automobile. Il n’y a pas eu une seule stratégie pertinente et un seul modèle performant à chaque période

2. Six stratégies de profit identifiées

3. L’introuvable production artisanale en Europe et aux États-Unis avant 1940. En revanche deux stratégies : « qualité » et « diversité et flexibilité » dès l’origine de l’automobile, et deux modèles : « taylorien » et « woollardien »

4. Apparition successive aux États-Unis de trois nouvelles stratégies entre 1910 et 1930: « volume » (Ford), « volume et diversité » (General Motors), « innovation et flexibilité » (Chrysler), mais sans les conditions macro pour une profitabilité durable

5. 1945-1974. En Europe et aux États-Unis, Les conditions macro sont réunies pour un plein épanouissement des stratégies « volume » et « volume et diversité » et des modèles « fordien » et « sloanien ». Au Japon, Toyota invente une nouvelle stratégie, « réduction permanente des coûts à volume constant », et un modèle « toyotien ».

6. 1975-1990. Les pays (producteurs d’automobile) dont le mode de croissance était tirée par la consommation interne entrent en crise et leurs constructeurs avec eux (États-Unis, France, Italie), contrairement aux pays à la croissance tirée par les exportations (Allemagne, Japon). La stratégie « volume et diversité » et le modèle « sloanien » trouvent les conditions pour se perpétuer en Allemagne chez Wolkswagen. Toyota s’affirme grâce à sa stratégie « réduction permanente des coûts à volume constant » et à son modèle « toyotien », très différent de l’image qui en a été donnée. La stratégie « innovation et flexibilité » permet à un nouveau constructeur automobile, Honda, de s’imposer rapidement sur le marché international et de construire un modèle original, le modèle « hondien ».

7. 1990-2015. La succession de bulles spéculatives jusqu’à la grande crise de 2008, l’envolée de la demande automobile dans les grands pays émergents, le creusement des inégalités dans le monde, la transition vers des motorisations plus propres bouleversent profondément l’industrie automobile, mettant en faillite de fait des constructeurs japonais et américains. Finalement Volkswagen, Toyota et les constructeurs haut de gamme s’en trouvent renforcer.

Conclusion. Les deux conditions de la profitabilité des firmes : la pertinence de sa ”stratégie de profit" par rapport aux "modes de croissance" des pays dans lesquels elle évolue ; la solidité du "compromis de gouvernement d’entreprise” entre ses principaux acteurs, lui permettant d’employer des moyens (politique-produit, organisation productive et relation salariale) acceptables par eux et cohérents avec la stratégie de profit adoptée

Mots-clés

Histoire de l’industrie automobiles, profitabilité, modes de croissance nationaux, stratégie de profit, modèle productif, constructeurs automobile, Taylorisme, Fordisme, Sloanisme, Toyotisme, modèle japonais, lean production, modèle taylorien, modèle woollardien, modèle fordien, modèle sloanien, modèle toyotien, modèle hondien

Disciplines concernées

Économie, Géographie, Gestion, Histoire, Science du politique, Sociologie, Statistique

Voir aussi

✔Boyer R., Freyssenet M., Les modèles productifs, Paris, Repères, La Découverte, 2000, 128 p. Édition numérique, freyssenet.com, 2006, ISSN 1776-0941.

✔Boyer R., Freyssenet M., Le Monde qui a changé la machine. Essai d’interprétation d’un siècle d’histoire automobile. Quatorze textes préparatoires, GERPISA, Paris, 2006, Édition numérique, freyssenet.com, 2006, ISSN 1776-0941.

Date de la mise en ligne de l’article

2015.03.20

Dates des mises à jour

2015.10.04

Fichier attachéTaille
Les conditions de la profitabilité 2015.pdf8.04 Mo