Éditorial, juillet 2010. "La crise de la sidérurgie française" mis en ligne

Au mois de juin, ont été mises en ligne notamment deux communications (ainsi que leurs présentations diapositives) présentées la première au colloque international annuel du GERPISA qui s'est tenu cette année à Berlin, et la seconde à un symposium à Séoul organisé par l'Association coréenne de gestion des entreprises. Le premier texte, A Second Automobile Revolution? Firms Strategies and Public Policies, analyse les évolutions stratégiques des constructeurs et des pays ayant une industrie automobile en matière de motorisations alternatives. Est-ce que la Seconde Révolution Automobile est bien engagée ou bien marque-t-elle un temps d'arrêt? Trois scenarios possibles de transition au véhicule (plus) propre sont identifiés et décrits. Le second texte, Transformation and Choices of European Automobile Industry Post-Global Financial Crisis, présente les transformations de l'industrie automobile européenne depuis la crise financière d'octobre 2008. Les autres communications du symposium de Séoul faisaient de même pour les industries automobiles des États-Unis, du Japon, de la Corée et de la Chine. Les deux textes et leurs présentations diapositives sont en anglais. Les versions françaises seront installées ultérieurement.

Début juillet, un nouveau livre a été introduit sur le site. Publié en 1982 dans la collection Profil Société de Hatier, il a été écrit avec l'historienne Catherine Omnès. Il traite de La crise de la sidérurgie française, qui avait dû être nationalisée par le premier ministre de l'époque, Raymond Barre, pour ne pas sombrer. L'originalité de l'ouvrage est notamment d'analyser les rapports entre la sidérurgie proprement dite et la première transformation des métaux, une des clés de compréhension de la faillite de ce secteur.