Éditorial, avril 2010. Crise automobile et délocalisation

Les nouveautés du mois écoulé se limitent à la mise à jour de deux documents statistiques, en l'occurrence la production mondiale de Renault par modèle en 2009, et la production de Renault à l'étranger par pays d'implantation. Les "primes à la casse" accordées par les gouvernements des pays qui sont les principaux marché de Renault pour l'achat d'un véhicule particulier neuf ont permis à la marque Renault de maintenir sa production au niveau de 2008. En revanche, les ventes de véhicules utilitaires, n'ayant pas été soutenues par les mêmes primes, se sont effondrées. La marque Dacia a continué de progresser, étant un des grands bénéficiaires des "primes à la casse", alors que Samsung, la filiale coréenne de Renault a vu sa croissance arrêtée. Le déplacement de la demande vers les véhicules moins chers et de petites cylindrés a bénéficié aux usines slovène et roumaine, au détriment des usines françaises, espagnoles et turques qui assemblent des véhicules des gammes moyennes et supérieures et des utilitaires.

Les statistiques de fréquentation du site sont à nouveau perturbées par un nouveau type d'intervenant sur la toile. Il s'agit de moteur de recherche qui au lieu de renvoyer aux sites concernés téléchargent tous les documents pdf qui s'y trouvent et les met à la disposition de ceux qui le consultent. D'où un quasi doublement ce mois-ci du nombre de documents téléchargés: 3779, niveau jamais atteint depuis l'origine du site. Ceci à deux conséquences: à l'avenir les téléchargements faits à partir de ces moteurs ne pourront plus être comptabilisés dans la fréquentation du site, les internautes qui prendrons connaissance des documents de cette façon n'auront pas accès à leur page de présentation et à l'ensemble du site. "Bannir" ces moteurs, ce qui est possible, présente cependant l'inconvénient de se couper des internautes qui ne veulent plus devoir faire le tri entre les liens proposés par les grands moteurs connus pour trouver de vrais textes.